Enseignement supérieur
Evaluation des enseignants de l’enseignement supérieur
Le mardi 25 septembre 2018

Vous n’êtes pas sans savoir que l’évaluation de notre enseignement obligatoire a le vent en poupe. Sans entrer dans les détails des réformes prévues par le Pacte pour un enseignement d’excellence, je peux citer, entre autres, l’évaluation collective des plans/contrats d’objectifs, mais aussi l’évaluation régulière des enseignants du primaire et du secondaire, et l’ouverture sur leurs pratiques pédagogiques.

Mais qu’en est-il des enseignants du supérieur ?

Cette question a été récemment posée par Mme Frédérique Vidal, Ministre de l’enseignement supérieur en France, qui s’interroge sur le rôle des universités à l’heure actuelle. S’agit-il de gravir les échelons des classements internationaux axés principalement sur la recherche et la publication ? Ou plutôt de garantir à tous les étudiants un enseignement académique de qualité et aux pédagogies innovantes ?

Je suis au fait de ce que nos universités belges francophones pratiquent depuis plusieurs années l’évaluation des enseignants par le biais d’enquêtes et de questionnaires anonymes, ayant pour but d’éclairer les enseignants sur les forces et les faiblesses de leur dispositif pédagogique. L’Université Libre de Bruxelles a même institutionnalisé une commission pédagogique facultaire chargée d’analyser les résultats.

Si cette démarche d’évaluation est positive et démontre une volonté de remise en question de la part de la communauté académique, ces évaluations nous semblent avoir un impact limité en faveur du changement pédagogique.

Partageant cet avis, votre homologue, Mme Vidal, propose deux autres modes d’évaluation. La première implique la création d’une agence d’évaluation indépendante ou paragouvernementale, comme le Higher Education Funding Council for England, qui établirait un classement des universités (et des hautes écoles) en fonction de l’excellence de leur enseignement. La seconde proposition s’inspire d’une autre pratique anglo-saxonne, celle de l’observation entre pairs. L’idée est de développer les échanges de bonnes pratiques pédagogiques entre enseignants.

 

Voici mes questions :

– Quelle est votre opinion sur cette question de l’évaluation des enseignants du supérieur ?

– A l’heure actuelle, quel est le suivi concret des enquêtes évaluatives menées auprès des étudiants ? Quelles contraintes existe-t-il pour inciter un chargé de cours ou un professeur à améliorer ses pratiques pédagogiques ?

– Quel est votre avis à propos des suggestions émises par la Ministre de l’enseignement supérieur en France ? Sont-elles, à votre estime, transposables dans notre paysage ?

Découvrez :

Le compte rendu des débats

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
« Mon but ? Mener une réflexion sur la réorganisation des institutions et politiques francophones pour gagner en efficacité »
Institutionnel "Mon but ? Mener une réflexion sur la réorganisation des institutions et politiques francophones pour gagner en efficacité"
« On a fait l’expérience du dialogue avec la N-VA au gouvernement et on a vu que c’était un poison »
Rentrée politique "On a fait l'expérience du dialogue avec la N-VA au gouvernement et on a vu que c'était un poison"
FWB : DéFI répond favorablement à l’invitation à négocier sur la base des “Lignes directrices” du PS et d’Ecolo
FWB DéFI répond favorablement à l'invitation à négocier sur la base des “Lignes directrices” du PS et d’Ecolo
De bourgmestre à député : comment garder le lien avec les citoyens ?
Région bruxelloise De bourgmestre à député : Comment garder le lien avec les citoyens ?