ACTUALITÉS

Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie
"Être LGBTQI+ dans une famille qui n’accepte pas qui l’on est, c’est déjà compliqué. Être confiné avec cette même famille, ça l’est encore plus"
Le vendredi 15 mai 2020

Le 17 mai est chaque année consacrée à la sensibilisation et à la lutte contre l’homophobie et la transphobie partout dans le monde. Cette année, un peu particulière, la Belgian Pride n’aura pas lieu et ne pourra donc pas être le relais privilégier des inquiétudes et revendications de la communauté LGBTQI+. Et pourtant, Unia, le centre interfédéral pour l’égalité des chances, annonçait cette semaine avoir ouvert un nombre record de dossiers liés à l’homophobie en 2019. Le centre constate également que le confinement a contribué à une recrudescence des violences intrafamiliales envers les jeunes LGBT

Être LGBTQI+ en période de confinement peut-être encore plus compliqué

Jean-Noël Gillard, conseiller communal à Charleroi, a récemment interpellé le Collège communal sur ce sujet : « J’ai récemment eu le regard attiré par des publications d’articles de presse sur la page Facebook de la Maison arc-en-ciel de Charleroi. Ces publications faisaient état de la vulnérabilité de jeunes LGBTQ+ à l’intérieur de leurs familles en raison des règles de confinement. Certains y subissent des propos homophobes 24h sur 24, des violences ou sont jetés de chez eux. Être LGBTQ+ dans une famille qui n’accepte pas qui l’on est, c’est déjà compliqué. Mais être confiné avec cette même famille, ça l’est encore plus… »

Les violences à l’encontre des personnes LGBTQ+ sont bien réelles dans nos sociétés et Charleroi n’échappe malheureusement pas à la règle. « Évidemment, peu de gens se reconnaissent dans l’image du skinhead homophobe qui sort le soir en bande pour aller « casser du pédé », à la sortie des boîtes de nuit. Pourtant, cela existe ! Nous avons encore tous en tête, les faits glaçants de ce jeune homme de 32 ans, Ihsane Jarfi, roué de coups, déshabillé et découvert deux semaines plus tard dans un champ de la région de Liège. Plus loin de chez nous, nous pensons aussi au massacre de la boîte gay d’Orlando aux Etats-Unis.
Les comportements hétérosexistes et hétéronormatifs sont encore bien répandus. Une grande partie des citoyens sont discriminés au sein de la société même lorsque les lois y protègent les « minorités sexuelles ». Dans les foyers, aussi, ces représentations peuvent mener à des moqueries, des intolérances, des rejets voire des violences.
»

Les initiatives se multiplient

En période de coronavirus ou non, les autorités prennent la mesure du fléau et multiplient les initiatives explique le conseiller communal. « Application FLAG pour dénoncer les violences intrafamiliales, numéro d’urgence, budget pour financer des nuitées à l’hôtel pour des jeunes LGBT+ qui se verraient contraints de quitter leur lieu de confinement pour se protéger, réalisation de « refuge » comme à Liège, etc. »
De nombreux acteurs de terrain se mobilisent également pour venir en aide aux personnes LGBTQI+ en difficulté : permanences sociales, éducation permanente, évènements de sensibilisation…

Parce que l’incitation à la haine ou à la discrimination n’est pas acceptable ni sur le net, ni dans la réalité, n’hésitez pas à contacter ou signaler tout abus à l’une des institutions ou asbl œuvrant dans ce secteur.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
« Ne pas soutenir l’Horeca maintenant coûtera encore plus cher à l’État plus tard »
relance "Ne pas soutenir l'Horeca maintenant coûtera encore plus cher à l'État plus tard"
Drogenbos et la périphérie demandent des concertations sur la 5G
télécoms Drogenbos et la périphérie demandent des concertations sur la 5G
DéFI Luxembourg tient à l’œil le nouveau plan de transport de la SNCB
Mobilité DéFI Luxembourg tient à l’œil le nouveau plan de transport de la SNCB
Marc Loewenstein plaide pour le port du casque obligatoire pour les jeunes enfants
Journée mondiale pour le vélo Marc Loewenstein plaide pour le port du casque obligatoire pour les jeunes enfants