ACTUALITÉS

Covid-19
“En Belgique on regarde nos chiffres de vaccination, on se dit que nous sommes de bons élèves, et nous y trouvons des motivations pour ne rien faire. Cet attentisme est une erreur”
Le jeudi 15 juillet 2021

Ce jeudi 15 juillet, en séance plénière à la Chambre, François De Smet, député fédéral et Président de DéFI, interpellait le Premier ministre et le ministre de la Santé sur la menace d’une quatrième vague de Covid-19 en Belgique.

Un variant Delta qui inquiète

« La menace se précise. Dans le monde entier. Chez nos voisins. Chez nous » entame François De Smet avant de dresser un triste portrait international. « En France, le président Emmanuel Macron vient d’annoncer des mesures drastiques dont la vaccination obligatoire du personnel soignant et l’obligation de présenter un pass sanitaire pour les d’activités particulièrement prisées en cette période estivale. 

Les Pays-Bas ont ordonné une fermeture partielle de l’Horeca et interdisent les spectacles. Les hôpitaux britanniques reportent les soins non urgents. 

Des destinations de vacances très prisées par nos concitoyens, l’Espagne et le Portugal, repassent en rouge. »

Et en Belgique ? Pour François De Smet, « en Belgique on regarde nos chiffres de vaccination, on se dit que nous sommes, cette fois-ci, dans les bons élèves de la classe, et nous y trouvons des motivations pour ne rien faire. Nous réfléchissons sur l’obligation vaccinale du secteur soignant, mais en se donnant le temps. » Il continue : « Je pense que cet attentisme est une erreur et qu’il y a urgence.

Nous savons que le très contagieux variant Delta circule chez nous et sera dominant si ce n’est pas déjà le cas. Les contaminations sont en forte hausse et les hospitalisations suivent cette tendance avec heureusement un décalage appréciable. Je ne vois pas comment cette hausse exponentielle ne pourrait pas mener à une augmentation des hospitalisations si nous ne parvenons pas à vacciner suffisamment d’indécis. »

Vaccination obligatoire dans certains secteurs

Tiraillé entre la réponse rassurante du Premier ministre et celle plus alarmante du ministre de la Santé, François De Smet se pose la question : « Nous avons 66% de contamination au variant Delta mais ce n’est pas encore grave ? Ça m’inquiète parce que nous connaissons le mécanisme de cette épidémie. Avant chaque envolée exponentielle, il y a une période calme qui ne se traduit pas encore par une montée d’hospitalisations. 

Le vaccin nous protège contre les formes graves, mais je crois que les gens, notamment les jeunes, ne se rendent pas compte qu’il ne protège pas contre la maladie elle-même et le Covid-long. »

Concernant les bons chiffres de vaccination de la Belgique, notre député est à nouveau interpellé : « Je m’inquiète du faible taux de vaccination dans certains endroits. À Bruxelles notamment, il y a toujours 35 à 40% du personnel des maisons de repos et de soins qui n’est pas vacciné. Si vous additionnez à ça le variant Delta, nous allons vers une catastrophe. Je ne comprends pas pourquoi il y a de telles tergiversations sur la vaccination obligatoire. Pourquoi est-il si difficile dans ce pays d’arriver à une vaccination obligatoire pour certains secteurs alors qu’il semble si facile d’imposer la contrainte pour des confinements. Il y a quelque chose d’irrationnel. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
“J’ai joué le rôle de lanceur d’alerte”
Woluwe-Saint-Lambert “J’ai joué le rôle de lanceur d’alerte”
Sans-papiers : Trois propositions pour en sortir par le haut
Carte blanche Sans-papiers : Trois propositions pour en sortir par le haut
“Sans-papiers : Nous ne voulons plus des méthodes de Theo Francken”
Interview “Sans-papiers : Nous ne voulons plus des méthodes de Theo Francken”
“Il y a des moments où il est complexe de décider. Je me demande tout le temps si j’ai pris la bonne décision”
Schaerbeek “Il y a des moments où il est complexe de décider. Je me demande tout le temps si j’ai pris la bonne décision”