ACTUALITÉS

Emploi
Brulingua, accessible à tous les Bruxellois dès ce 2 octobre 2018
Le vendredi 28 septembre 2018

Sur proposition de Didier Gosuin, ministre bruxellois de l’Emploi et de l’Economie, Brulingua, la plate-forme d’apprentissage des langues, sera accessible à tous les Bruxellois de plus de 18 ans dès le mardi 2 octobre 2018. L’occasion pour tous d’améliorer sa connaissance du néerlandais, du français, de l’anglais et de l’allemand.

 

A Bruxelles, près d’une offre d’emploi sur deux requiert la connaissance d’une seconde langue. Dès lors, maîtriser le français, le néerlandais ou l’anglais peut être incontournable pour décrocher un emploi. C’est pourquoi la Région bruxelloise multiple les outils à destination des chercheurs d’emploi pour apprendre les langues : accompagnement en immersion, cours de langue ou encore Brulingua, la plate-forme d’apprentissage des langues.

Actuellement, on compte près de 40.000 chercheurs d’emploi inscrits sur Brulingua. 50,9% y ont recours pour améliorer leur connaissance du néerlandais, 25,4% pour l’anglais, 21,8% pour le français et 1,8% pour l’allemand.

« Il n’y a pas que les chercheurs d’emploi qui sont désireux d’apprendre les langues. En permettant à tous les Bruxellois d’accéder à des cours de langues gratuits, on permet aux travailleurs de peut-être postuler à des fonctions supérieures ou encore aux étudiants de se perfectionner dans une autre langue. C’est important pour renforcer leur attractivité sur le marché de l’emploi », analyse Didier Gosuin.

C’est pourquoi, l’accès à Brulingua, sur tablette, smartphone ou PC sera généralisé à tous les Bruxellois de plus de 18 ans dès ce mardi 2 octobre 2018.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI lance une consultation sur l’après-crise à destination de tous les citoyens
Et demain ? DéFI lance une consultation sur l’après-crise à destination de tous les citoyens
2.000 euros pour les petites structures culturelles bruxelloises
Région bruxelloise 2.000 euros pour les petites structures culturelles bruxelloises
« Une situation prévisible qu’il faut anticiper dans les plans de relance »
Licenciements chez D’Ieteren « Une situation prévisible qu'il faut anticiper dans les plans de relance »
« Découvrons les beaux coins de Wallonie et visitons des sites peu connus de nos villes et villages »
Tourisme « Découvrons les beaux coins de Wallonie et visitons des sites peu connus de nos villes et villages »