ACTUALITÉS

Emploi
16 projets bruxellois viennent renforcer la lutte contre la discrimination à l’embauche
Le jeudi 7 décembre 2017

La discrimination sur le marché de l’emploi est une réalité à Bruxelles. Les chiffres publiés par UNIA sont sans appel. Le dernier rapport annuel de l’institution révèle que la plus grande part de dossiers ouverts en 2016 (+504 par rapport à 2015) concerne des discriminations en matière d’emploi et que les 3 causes principales sont les critères raciaux, l’âge et le handicap. A titre d’exemples, les dossiers ouverts sur base de critères raciaux ou de conviction religieuse ont augmenté respectivement de 14 et 91%.

Trouver un emploi lorsqu’on est étranger est manifestement plus difficile que lorsqu’on est belge. Le taux d’emploi des personnes d’origine belge est de plus de 70%, alors qu’il est inférieur à 35 % pour les personnes d’origine étrangère.

Quant aux chiffres du chômage, ils sont eux aussi tout aussi parlants : le taux de chômage de la population bruxelloise d’origine belge est de 10%, il atteint 30% pour celle d’origine maghrébine.

C’est pourquoi, fort de ces constats, le gouvernement bruxellois – dont fait partie Didier Gosuin, ministre bruxellois DéFI de l’Emploi – s’est engagé à renforcer la lutte contre toute forme de discrimination. La Région bruxelloise a lancé, en décembre dernier, un plan en 10 mesures de lutte contre la discrimination à l’embauche et de promotion de la diversité ainsi qu’un premier appel à projets.

Avant l’été, un second appel à projets a été lancé pour mobiliser toutes les forces vives de la Région dans ce combat : monde associatif, secteur public et secteur privé. Résultat : 34 dossiers ont été introduits et 16 projets ont été sélectionnés par un jury d’experts (UNIA, Bruxelles Economie Emploi, Actiris et l’Institut pour l’Egalité des Femmes et des Hommes) pour un montant de 554.070,56 €.

Les lauréats de l’appel à projets

Les projets ont été sélectionnés en fonction de leur complémentarité au plan en 10 mesures et pouvant contribuer à la réalisation des ambitions du gouvernement.

Ces projets se concentrent sur un ou plusieurs des publics cibles : les personnes de nationalité (et d’origine) étrangère, handicapées, expérimentés, d’un sexe déterminé qui sont sous-représentées par rapport à l’autre sexe dans un segment spécifique du marché de travail et les infra-scolarisés.

  1. Randstad
  2. Groep Intro
  3. Association paritaire pour l’Emploi et la Formation
  4. Diversicom
  5. Jump
  6. CCIB
  7. CGSLB
  8. Pour la Solidarité
  9. De Overmolen
  10. Maison de l’Emploi et de la Formation de Saint-Gilles
  11. Be Face
  12. Ras El Hanout
  13. Unizo
  14. Duo for A Job
  15. Commune de Woluwé-Saint-Pierre
  16. Commune de Saint-Josse
Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Province de Namur : DéFI dévoile le nom de son premier député provincial !
Province de Namur DéFI dévoile le nom de son premier député provincial !
Les animaux ne sont plus des meubles : DéFI se réjouit du nouveau statut accordé aux animaux !
Les animaux ne sont plus des meubles DéFI se réjouit du nouveau statut accordé aux animaux !
Interview : Bernard Clerfayt était l’invité de Jeudi en Prime sur la RTBF
Interview Bernard Clerfayt était l'invité de Jeudi en Prime sur la RTBF
Brexit : accord ou non, la Région bruxelloise se prépare !
Brexit Accord ou non, la Région bruxelloise se prépare !