ACTUALITÉS

Elections 2018
DéFI réalise une belle percée en Wallonie et confirme son ancrage à Bruxelles
Le lundi 15 octobre 2018

Au lendemain du scrutin d’octobre 2018, DéFI compte 56 élus en Wallonie et confirme sa participation dans 7 majorités communales à Bruxelles.

Cette percée significative en Wallonie permet à DéFI d’entrer dans plusieurs majorités communales à Floreffe, Seneffe, Tubize et Libramont pour l’instant. En outre, DéFI gagne ses premiers sièges dans le conseil communal de grandes villes wallonnes comme Charleroi, Liège ou encore Namur et obtient par ailleurs ses premiers élus provinciaux en province de Namur

En Région bruxelloise, Bernard Clerfayt (Schaerbeek), Olivier Maingain (Woluwe-Saint-Lambert) et Didier Gosuin (Auderghem) gardent leur maïorat respectif. La Liste du Bourgmestre menée par Olivier Maingain renforce sa majorité absolue, avec 60% des votes, et réalise le plus beau résultat de la Région. Olivier Maingain réalise, également, le plus beau score en termes de voix de préférence, à savoir 8.512 votes à son nom.

DéFI affiche, entre autres, de beaux résultats dans le nord-ouest, à savoir Anderlecht et Ganshoren où il entre en majorité ou encore Berchem-Sainte-Agathe. Dans l’est de la Région, DéFI monte à nouveau en majorité à Evere et à Woluwe-Saint-Pierre.

Pour le président de DéFI Olivier Mangain, DéFI brise ainsi le plafond de verre en Wallonie et confirme son ancrage à Bruxelles.

Retrouvez ici les résultats électoraux.

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI souhaite l’ouverture au public de la piste d’athlétisme du stade Bertelson
Forest DéFI souhaite l’ouverture au public de la piste d'athlétisme du stade Bertelson
« Actiris doit travailler avec les entreprises et aider les demandeurs d’emploi à se former pour répondre à leurs offres d’emploi »
Région bruxelloise "Actiris doit travailler avec les entreprises et aider les demandeurs d’emploi à se former pour répondre à leurs offres d’emploi"
Exposition aux écrans : 1.000 heures/an pour un élève de maternelle, c’est donc davantage que le volume horaire scolaire !
Consommation du numérique Exposition aux écrans : 1.000 heures/an pour un élève de maternelle, c'est donc davantage que le volume horaire scolaire !
DéFI demande au gouvernement de rejoindre l’accord de Malte répartissant les migrants sauvés en Méditerranée
migration DéFI demande au gouvernement de rejoindre l'accord de Malte répartissant les migrants sauvés en Méditerranée