ACTUALITÉS

Droits des LGBTQI
Les propositions phares de DéFI pour assurer la liberté de chacun et limiter toute forme de discrimination
Le samedi 18 mai 2019

Ce vendredi 17 mai 2019 se tient la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie et ce samedi la Belgian Pride. Cette journée doit être l’occasion de nous rappeler les combats qu’il reste à mener en Belgique et dans le monde. Pour DéFI, le respect des droits des LGBTQI dépend, en plus d’une évolution des mœurs, d’une réelle volonté politique !

DéFI souhaite depuis toujours assurer la liberté de chacun. Voici nos propositions phares pour les droits des personnes LGBTQI :

  • tendre vers une application plus efficace du plan interfédéral contre la discrimination et la violence à l’égard des personnes LGBTQI de 2018 et tout spécialement le phénomène de la cyberhaine.
  • permettre, réellement, le don de sang par les hommes homosexuels. La loi du 11 août 2017 ne leur permet de donner leur sang uniquement en cas d’abstinence sexuelle de 12 mois précédant le don ! DéFI demande donc au Fédéral, que la loi belge soit modifiée afin de supprimer ce critère de temps d’abstinence et ainsi limiter l’exclusion aux réels comportements à risque.
  • demander au Fédéral,  l’interdiction de toute intervention hormono/chirurgicale non-vitale sur les enfants intersexes tant qu’ils ne sont pas en âge de donner leur consentement éclairé, et ce, en vue de protéger l’intégrité physique et respecter l’autonomie des enfants intersexes.
  • lutter contre le harcèlement de rue et les violences envers les couples du même sexe notamment en formant les agents de sécurité à repérer et agir contre ce type d’agissements et en sensibilisant les citoyens aux réactions appropriées à adopter lorsqu’ils sont témoins de harcèlements ou de violences au sein de l’espace public.
  • sensibiliser les futurs enseignants à l’Evras (Education à la Vie Relationnelle Affective et Sexuelle) et à l’importance du respect de l’identité du genre (femme, homme, transgenre, agenre, etc) et de l’orientation sexuelle (hétérosexualité, LGBTQI, etc) au sein de la formation initiale et continuée.
  • lutter contre les discriminations vis-à-vis des personnes intersexes en soutenant l’élaboration de formations et campagnes d’information destinées au grand public, mais aussi au corps médical et aux professionnels de l’éducation. Ces mesures auront pour but de veiller à ce que les personnes intersexes et les membres de leur famille reçoivent des conseils et un soutien adéquat.
  • soutenir financièrement les associations ou groupes de paroles intersexes et plus globalement LGBTQI en Région bruxelloise et partout en Belgique.

DéFI entend redoubler d’efforts pour limiter toutes les formes de discriminations en s’assurant d’une cohésion d’action entre tous les niveaux de pouvoirs !

Découvrez ici la campagne « All for one » des DéFIJeunes 🙂

Retrouvez plus de propositions dans nos programmes 2019 !

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Grez-Doiceau vote une motion en faveur d’un service citoyen pour les jeunes
Brabant wallon Grez-Doiceau vote une motion en faveur d’un service citoyen pour les jeunes
Jean-Noël Gillard : « Nos électeurs en Wallonie, ce sont toutes les personnes qui peuvent se reconnaître dans un projet qui rassemble »
Charleroi Jean-Noël Gillard : "Nos électeurs en Wallonie, ce sont toutes les personnes qui peuvent se reconnaître dans un projet qui rassemble"
Luc D’Hondt : « Nous organisons des réunions citoyennes afin que notre travail soit toujours en adéquation avec les besoins des wavrien(ne)s »
Communales, un an après : Wavre Luc D'Hondt : "Nous organisons des réunions citoyennes afin que notre travail soit toujours en adéquation avec les besoins des wavrien(ne)s"
DéFI demande le lancement de négociations pour un plan interfédéral de lutte contre le racisme
incendie du centre fedasil de bilzen DéFI demande le lancement de négociations pour un plan interfédéral de lutte contre le racisme