ACTUALITÉS

Droit d'auteur
DéFI regrette que les entités fédérées ne soient pas entendues
Le mardi 26 mars 2019

Après trois ans d’une longue bataille juridique entre les GAFA, les géants du Net, et les auteurs au sens large, le Parlement européen a adopté ce mardi 26 mars le projet de directive sur le droit d’auteur, qui adapte un texte rendu obsolète par la révolution numérique. Tous les parlementaires francophones belges ont voté en faveur de ce texte, sauf Ecolo qui s’y est opposé !

Dans ce contexte et alors que la Belgique s’est officiellement abstenue sur le sujet sur décision du Gouvernement en affaires courantes, la députée DéFI Caroline Persoons avait interpellé le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) au vu de l’importance de la question pour les médias, les artistes et les créateurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Jean-Claude Marcourt, vice-président du gouvernement et ministre des Médias, a rappelé que la FWB ne disposait que d’un statut d’observatrice qui n’est donc pas invitée à participer aux débats.

Si DéFI se félicite d’une décision finale favorable aux créateurs, et notamment ceux de Bruxelles et de Wallonie, il ne peut que regretter que le gouvernement fédéral ne tienne pas plus en compte de leurs intérêts : « Il est regrettable que les entités fédérées de notre pays ne puissent pas mieux faire entendre leur position dans un dossier comme celui-ci. Cette question touche en effet directement nos médias, nos créateurs et nos artistes, dont il nous paraît indispensable de pouvoir défendre les droits », déplore Caroline Persoons.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI souhaite l’ouverture au public de la piste d’athlétisme du stade Bertelson
Forest DéFI souhaite l’ouverture au public de la piste d'athlétisme du stade Bertelson
« Actiris doit travailler avec les entreprises et aider les demandeurs d’emploi à se former pour répondre à leurs offres d’emploi »
Région bruxelloise "Actiris doit travailler avec les entreprises et aider les demandeurs d’emploi à se former pour répondre à leurs offres d’emploi"
Exposition aux écrans : 1.000 heures/an pour un élève de maternelle, c’est donc davantage que le volume horaire scolaire !
Consommation du numérique Exposition aux écrans : 1.000 heures/an pour un élève de maternelle, c'est donc davantage que le volume horaire scolaire !
DéFI demande au gouvernement de rejoindre l’accord de Malte répartissant les migrants sauvés en Méditerranée
migration DéFI demande au gouvernement de rejoindre l'accord de Malte répartissant les migrants sauvés en Méditerranée