ACTUALITÉS

Communales, un an après : Colfontaine
Didier Golinveau : "J'obtiens de très bons retours de la part des citoyens"
Le jeudi 2 janvier 2020

Il y a un an, nous votions pour les élections communales. A cette occasion, nous faisons le point sur la politique menée dans chaque commune de la Région wallonne où DéFI compte des élus, que ce soit dans la majorité ou dans l’opposition.

Le 3 décembre 2018, Didier Golinveau prêtait serment comme conseiller communal à Colfontaine. Depuis, il siège dans l’opposition au sein du groupe Cplus (cinq conseillers à la commune et deux au CPAS).

Du positif et du négatif dans les relations

Le conseiller entretient de très bons contacts avec certains échevins et conseillers – tous partis confondus. « Le personnel administratif est très correct, et j’obtiens de très bons retours de la part des citoyens », confie-t-il.

Sur une note moins positive, Didier fait face à un refus total et systématique de toutes ses propositions, bien que constructives, par le Bourgmestre. Le règlement est appliqué à la lettre : paiement des copies papier, refus de filmer les séances publiques, limitation à 8 questions d’actualités (7 personnes siègent dans l’opposition). « Pour moi, cela constitue un recul démocratique. Quand on regarde les communes voisines, on peut voir une évolution. Malgré mes 2 opérations et quelques semaines en chaise roulante, j’ai été présent chaque réunion du conseil. J’ai en outre participé aux réunions d’AG dans les intercommunales. » Seules exceptions : le HAP et le « Centre Arthur Nazé ». Pour cause, d’une part des réunions simultanées, d’autre part le manquement encore à ce jour de remise en « ordre ». Didier Golinveau tient d’ailleurs à se rendre à plusieurs commissions (des finances et règlements, même s’il n’est pas effectif).

Didier Golinveau a concentré son action communale en 5 axes principaux :

  1. Relais des demandes des citoyens : Didier Golinveau prend son rôle de conseiller très à coeur. Il veille à transmettre les demandes des Colfontainois. À cette fin, il les concrétise par des interventions directes par courrier ou dans les services concernés.
  2. Visite de bâtiments communaux : tous les bâtiments communaux du « Pont d’Arcole » (exceptée la partie administrative) ont fait l’objet de visites. Une demande est en cours afin de visiter d’autres bâtiments.
  3. Questions d’actualités : au cours de l’année écoulée, Didier Golinveau a soumis un total de 19 questions au Collège de Colfontaine, deux ayant été refusées. Ces interpellations prenaient forme, soit par écrit, soit directement en séance publique.
  4. Amélioration de la qualité de vie : le conseiller colfontainois DéFI évoque quelques initiatives qu’il aurait souhaité voir se réaliser. Celles-ci concernent notamment des actions visant à améliorer le fonctionnement de l’administration communale, ou permettant l’amélioration de la qualité de vie des citoyens. « Toutes mes propositions, bien que joliment étayées, détaillées et justifiées, ont essuyé des refus systématiques de la majorité en place. »
    Dès le mois de janvier dernier, il proposait une distribution de collations dans les écoles. Cette distribution était motivée par la précarité de vie de beaucoup d’enfants. Deux mois plus tard, un système de géolocalisation des dépôts sauvages et/ou de signalement de dégât à la voirie fut proposé. Avant l’été, il exigeait l’installation, devant chaque école de la commune, d’une poubelle et d’un cendrier.
  5. Information : « Je communique grâce à mon site internet www.golinveau.com/didier, mais également via Facebook. Je met par exemple en ligne l’ordre du jour et les PV du Conseil communal. Chaque mois, je procède à un debriefing en réalisant une vidéo récapitulative. »

Après un an de mandat, Didier Golinveau commence à être « rôdé » au travail de conseiller. Dans les prochains mois, il compte augmenter ses propositions au Conseil. De plus, il s’efforcera à communiquer de manière plus intensive. Enfin, il veillera au suivi des dossiers traités dans les intercommunales.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
RÉGION BRUXELLOISE DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
élections internes Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
« Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé »
fermeture de maternités "Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé"
“Le peuple serait furieux si nous devions revoter et il aurait raison !”
Fédéral “Le peuple serait furieux si nous devions revoter et il aurait raison !”