ACTUALITÉS

Région bruxelloise
Des équipes mobiles pour lutter contre les violences intrafamiliales
Le vendredi 30 avril 2021

Ce mardi 27 avril, Nicole Nketo Bomele, députée à la Région bruxelloise, a interpellé la Secrétaire d’État, Nawal Ben Hamou, à propos des violences intrafamiliales. Alors que les politiques de maisons d’accueil pour victimes de violences conjugales datent des années 70, nous souhaitons changer de paradigme : ce n’est plus à la victime de se soustraire de la vue de son bourreau. Comme évoqué par notre députée Marie Nagy lors de son interpellation la semaine dernière sur les bracelets anti-rapprochement, il nous est parvenu qu’il manquait un acteur clé dans la prévention et la lutte contre les violences conjugales et intrafamiliales. Cet acteur clé, ce sont les équipes mobiles locales qui feraient la jonction avec les autres maillons d’aide, à l’instar de ce qui est fait dans le secteur de la santé mentale. Ces équipes mobiles pour violences conjugales existent déjà en France et en Ukraine. 

Afin de lutter contre les violences conjugales, plusieurs types d’aides existent, comme les équipes de terrain. Nicole Nketo Bomele explique : “Malheureusement, bien que les acteurs de terrain effectuent un travail remarquable, ces dispositifs ne sont pas connus du public.” Selon une étude, de nombreuses femmes sont victimes chaque année de violences. Pour beaucoup de victimes, elles ne demandent pas d’aides ou n’osent pas le demander.  Nicole Nketo Bomele déclare : “Equal.brussels a réalisé une enquête sur un échantillon de 426 femmes qui a démontré que plus de la moitié des femmes bruxelloises subissent au moins une forme de violence de la part de leur partenaire au cours de leur vie. Nombre de ces femmes subissent, durant de longues années, les violences de leurs partenaires sans jamais demander d’aide.” C’est là où peuvent intervenir des équipes de terrain, plus localement, en contact avec la victime. Pour nos deux députées, il est plus qu’important de lancer la réflexion sur les équipes mobiles : 
Et pourtant, pour la Secrétaire d’Etat Nawal Ben Hamou, la priorité n’est pas là mais va plutôt à l’élargissement du nombre de places d’accueil dans les hébergements d’urgence, elle dit : “Equal Brussels n’a pas connaissance d’initiative à ce sujet. Ces initiatives concernent l’accueil et l’accompagnement des victimes de violences intrafamiliales, ce qui ne relève pas de ma compétence mais plutôt de la compétence des maisons de justice. La question des équipes mobiles n’a pas été abordée pendant les travaux de la CIM mais la prise en charge des auteurs l’a bien été.

Des bracelets anti-rapprochements

En Belgique, une proposition de loi visant à protéger les victimes de violences intrafamiliales ou conjugales par le port d’un bracelet anti-rapprochement a été déposée en 2019 et est toujours en cours de discussion au niveau fédéral. Pour notre députée amarante, il est en effet important d’amorcer une réflexion autour de cette question : “Il faut que les femmes et les enfants restent ensemble car les séparer les fragilise. Il faudrait vraiment qu’on puisse examiner avec les autres entités, comme le fédéral, dans quelle mesure on peut faire porter les bracelets aux auteurs de violence. Une réflexion doit être faite à ce niveau-là pour que la peur change de camp.« 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
“De nombreux établissements ne possèdent pas de terrasses et si c’est le cas, les recettes potentielles ne seront pas suffisantes”
Région bruxelloise “De nombreux établissements ne possèdent pas de terrasses et si c’est le cas, les recettes potentielles ne seront pas suffisantes”
“Sauf cas extrême, l’intérêt de l’enfant est de vivre avec ses parents”
Fédération Wallonie-Bruxelles “Sauf cas extrême, l’intérêt de l’enfant est de vivre avec ses parents”
Former les puéricultrices à la détection des violences sexuelles chez les enfants
Fédération Wallonie-Bruxelles Former les puéricultrices à la détection des violences sexuelles chez les enfants
“Il est urgent de dépénaliser totalement l’avortement en Belgique”
IVG “Il est urgent de dépénaliser totalement l’avortement en Belgique”