ACTUALITÉS

Chambre
DéFI veut suspendre de leurs droits politiques les élus tenant des propos racistes ou discriminants
Le jeudi 1 août 2019

Même si la rentrée parlementaire n’aura lieu qu’en septembre,  une centaine de propositions de loi ont déjà été déposées à la Chambre. Les députés fédéraux DéFI Sophie Rohonyi et François De Smet font partie de ceux qui mettent l’été à profit pour plancher sur de nouvelles propositions de loi. DéFI a ainsi introduit un texte visant à rendre automatique la suspension des droits politiques (droit d’éligibilité) en cas de condamnation pour infraction aux lois sur le racisme, les discriminations et le négationnisme. Pareille initiative avait déjà été prise par DéFI  sous la précédente législature. DéFI espère que les autres partis démocratiques seront enfin favorables à son examen au regard du nombre sans cesse croissant de candidats et d’élus proférant des propos racistes.  DéFI déposera également un texte visant à priver les partis liberticides de leurs subventions.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
RÉGION BRUXELLOISE DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
élections internes Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
« Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé »
fermeture de maternités "Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé"
“Le peuple serait furieux si nous devions revoter et il aurait raison !”
Fédéral “Le peuple serait furieux si nous devions revoter et il aurait raison !”