ACTUALITÉS

Bien-être animal
DéFI veut permettre aux associations d’attaquer en justice les auteurs de maltraitance animale
Le mercredi 7 octobre 2020

Alors qu’en février dernier, au fédéral, la consécration officielle de la sensibilité des animaux avait lieu par l’adoption de la loi portant la réforme du droit des biens où est précisé que « les animaux sont doués de sensibilité et ont des besoins biologiques », le combat pour le bien-être animal est loin d’être fini !

En effet, durant le confinement, l’histoire de Fiona, femelle labrador victime d’horribles maltraitances de la part de ses propriétaires et sauvée par l’ASBL Sans Collier a suscité une vague d’indignation dans notre pays et hors de nos frontières. Le #JeRevePourFiona a fait de la petite chienne le symbole de la lutte contre la maltraitance sur les réseaux sociaux. On sait depuis quelques jours que les propriétaires de la chienne ne seront pas poursuivis.

Comme l’expliquent, ce mercredi 7 octobre, les journaux du groupe Sudpresse, DéFI vient de déposer une proposition de loi pour mettre fin à l’impunité de ceux qui maltraitent des animaux.

« Alors que les animaux sont dépendants de l’homme et se trouvent dans une situation de vulnérabilité par rapport à lui, force est de constater que la procédure pénale est actuellement lacunaire. La loi devrait offrir un droit d’action aux personnes susceptibles de faire valoir le respect du bien-être des animaux. Cela à plus forte raison lorsque l’auteur des faits infractionnels n’est autre que la personne qui doit en prendre soin et assurer sa protection », explique la députée Sophie Rohonyi, co-auteure de la proposition DéFI.

Pour DéFI, il faut, comme le demandent les associations, forcer la justice à prendre en charge les dossiers et éviter le classement sans suite pour ces faits, comme ce fut notamment le cas pour Polly, une ponette recueillie par Animaux en péril dans un état de maigreur extrême, couverte de poux et avec des sabots qui n’avaient pas été entretenus depuis une dizaine d’années, entraînant une souffrance importante à l’animal.

Malgré la gravité des faits, le procureur du Roi avait décidé de classer le dossier sans suite !

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
“Il faut que l’on repense la mécanique de la prise de décision”
Covid-19 “Il faut que l’on repense la mécanique de la prise de décision”
“Pour DéFI, le système idéal reste une taxation kilométrique intelligente concertée entre les 3 régions. À défaut, il privilégie un péage zonal”
Région bruxelloise “Pour DéFI, le système idéal reste une taxation kilométrique intelligente concertée entre les 3 régions. À défaut, il privilégie un péage zonal”
« Le contrôle démocratique en sort renforcé ! »
Conseil communal virtuel « Le contrôle démocratique en sort renforcé ! »
“Il est inconcevable que le choix libre d’aller vivre en maison de repos soit l’objet d’une discrimination en cas d’épidémie”
Parlement bruxellois “Il est inconcevable que le choix libre d’aller vivre en maison de repos soit l’objet d’une discrimination en cas d’épidémie”