ACTUALITÉS

Région bruxelloise
DéFI veut faire d'Ixelles une commune "PMR admises"
Le samedi 22 février 2020

La conseillère communale Alexandra Philippe a interpellé ce jeudi 20 février le Conseil Communal d’Ixelles sur l’aménagement de l’espace public qui n’est pas adapté à la situation des personnes à mobilité réduite.

Impossibilité de circuler entre 7h et 19h

A Ixelles, la zone piétonne est interdite tous les jours entre 7h et 19h. Il existe trois types de dérogations à cette règle.

  • Les dérogations permanentes sans autorisation,
  • Les dérogations permanentes moyennant l’obtention d’une autorisation,
  • Les dérogations temporaires moyennant l’obtention d’une autorisation.

Les personnes handicapées appartiennent à la seconde catégorie, ce qui implique qu’elles doivent obtenir une autorisation pour pouvoir circuler dans la zone de trafic limité, qu’elles habitent ou non la commune. Cette règle les prive donc d’y circuler entre 7h et 19h !

Alexandra Philippe a interpellé le Conseil communal sur cette question et a demandé :

  • Des dérogations pour les véhicules des personnes à mobilité réduite en zone piétonne.
  • De supprimer la demande d’autorisation des personnes handicapées pour accéder aux zones à trafic limité, leur permettant ainsi de circuler librement entre 7h et 19h.

Dans le cas contraire, Alexandra Philippe a demandé de « prévoir un système d’enregistrement simple et rapide ouvert à toutes les personnes à mobilité réduites et pas uniquement aux personnes domiciliées dans la zone ou y faisant des trajets récurrents ». Elle a également demandé quel type de facilité peut-on prévoir pour favoriser le déplacement des personnes à mobilité réduite dans ces zones ?

Des trottoirs inaccessible d’accès

Inadaptés à l’accès des personnes à mobilité réduite. Une remise en état de ceux-ci est indispensable pour permettre aux personnes à mobilité réduite de s’y déplacer. Notre conseillère communale a interpellé la majorité de la commune d’Ixelles. « Durant ce mandat, la majorité compte-t-elle entreprendre une réelle réfection méthodique et sur le long-terme des trottoirs ixellois favorisant l’accès pour les personnes à mobilité réduite ? Un diagnostic PAVE (plan d’accessibilité de la voirie et de l’espace public) a-t-il été réalisé à Ixelles ? Si oui, quelles sont les suites qui y sont apportées par le Collège ? Le montant total des adaptations à réaliser sur la base de ce diagnostic est-il évalué? Si oui  ?, à combien ? Avez-vous prévu d’inscrire un montant récurrent dans le budget pour répondre aux problèmes pointés ? »

Pas de rampes d’accès dans les commerces

Le dernier sujet évoqué par Alexandra Philippe est l’accès aux commerces par les personnes à mobilités réduites, puisque dans la plupart des cas, ils ne sont pas équipés de rampes. Ce constat amène la conseillère communale d’Ixelles à poser la question suivante : « Pensez-vous qu’il soit possible pour la commune de créer des incitants pour les commerces afin qu’ils mettent en place des rampes d’accès permanentes ou temporaires pour les personnes à mobilité réduite ? »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Les maisons de repos, les infirmières à domicile, les femmes victimes de violence soutenues elles aussi
Région bruxelloise Les maisons de repos, les infirmières à domicile, les femmes victimes de violence soutenues elles aussi
Fabian Maingain : « il faudra une aide de la Région pour le financement des mesures économiques communales »
COVID-19 / Economie Fabian Maingain : « il faut une aide de la Région pour le financement des mesures économiques communales »
« Nous vivons des moments exceptionnels qui demandent des actes exceptionnels »
Chambre "Nous vivons des moments exceptionnels qui demandent des actes exceptionnels"
DéFI demande un dépistage immédiat et systématique des travailleurs ne pouvant recourir au télétravail
Coronavirus DéFI demande un dépistage immédiat et systématique des travailleurs ne pouvant recourir au télétravail