ACTUALITÉS

Auditions Ministère public
DéFI soutient la demande d'un statut social pour les magistrats
Le jeudi 19 septembre 2019

Les auditions du Ministère public ont eu lieu, ce mardi 17 septembre, en Commission Justice à la Chambre. Sophie Rohonyi, députée fédérale, est longuement intervenue sur la poursuite des violences sexuelles et des crimes financiers, l’octroi de moyens alloués à la Justice, la modernisation du Code pénal…

Le Ministère public veut un statut social pour les magistratsDéFI soutient cette demande. C’est l’attractivité de la fonction de magistrat qui conditionne le respect du cadre légal et donc la réduction de l’arriéré judiciaire !
Le Ministère public plaide pour un recours généralisé à la vidéo conférence DéFI est pour ce gain de temps qui évite les déplacements mais rappelle qu’il faut prévoir des garanties pour les droits de la défense et le droit à un procès équitable, comme l’a souligné la Cour constitutionnelle.
Le Ministère public plaide pour la suppression de la Cour D’assises Pour DéFI, il faut la maintenir avec ses spécificités (oralité débats, jury…), ce qui n’empêche pas une réflexion quant à son fonctionnement (réduction du nombre de jurés, formation juridique…) »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
« Les grands centres commerciaux font partie d’une logique du passé »
Média "Les grands centres commerciaux font partie d'une logique du passé"
DéFI appelle à un « plan Marshall » pour l’enfance précarisée
lutte contre la pauvreté DéFI appelle à un "plan Marshall" pour l'enfance précarisée
L’app « Fluicity » pour être davantage à l’écoute des citoyens
Ganshoren L'app "Fluicity" pour être davantage à l'écoute des citoyens
10 ans du Centre Malou : « Les seniors peuvent participer à autant d’activités qu’ils souhaitent »
Woluwe-Saint-Lambert 10 ans du Centre Malou : "Les seniors peuvent participer à autant d’activités qu’ils souhaitent"