ACTUALITÉS

Wallonie-Bruxelles Enseignement
DéFI soutient la création d’une entité autonome et dépolitisée
Le mercredi 23 janvier 2019

Ce mercredi 23 janvier 2019, par la voix de Joëlle Maison, cheffe de groupe et députée DéFI au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le groupe DéFI cosigne la proposition de décret spécial visant à la scission des pouvoirs organisateur et régulateur au sein de l’enseignement officiel par la création d’une entité autonome : Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE).

Pour rappel, afin que l’administration puisse assurer pleinement son rôle de régulateur, le Pacte d’excellence prévoit une séparation effective entre le pouvoir régulateur et le pouvoir organisateur de l’enseignement officiel.

Selon DéFI, cette scission a toujours été la condition sine qua non en faveur d’une réforme durable du système éducatif de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cela faisait, par ailleurs, déjà partie des 80 propositions de DéFI lors de la crise politique de l’été 2017.

Après avoir été associé aux négociations du gouvernement, DéFI a décidé, en juin dernier, de claquer la porte aux discussions. En effet, le parti amarante dénonçait avec force le conservatisme des partis traditionnels dans leur vision de la future structure de WBE qui restait politisée et centralisée.

Invité par la majorité PS-cdH à rejoindre une seconde fois les négociations en cours, DéFI a joué un rôle pivot dans la dépolitisation du futur organisme de supervision WBE.Par ailleurs, son organe collégial décisionnel, le Conseil WBE, comptera à terme une répartition équilibrée entre neuf administrateurs désignés au sein du Parlement par l’application de la clé d’Hondt, et neuf administrateurs représentant les Hautes Ecoles, l’enseignement obligatoire, l’enseignement de promotion sociale, l’enseignement artistique, les parents et un représentant des organisations étudiantes.

En cosignant cette proposition de décret spécial, DéFI se réjouit d’avoir contribué, grâce à sa fermeté politique, à l’élaboration d’un chantier fondamental en faveur d’une réforme durable du système éducatif de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La proposition de décret spécial a été adoptée en séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce mercredi 6 février. Ainsi, la scission entre pouvoir organisateur et pouvoir régulateur assurant l’autonomie de l’enseignement officiel a été validée.

 

Dans la presse :

Le Soir

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
« La crise a montré qu’il y a une véritable solidarité entre les générations »
Débat "La crise a montré qu'il y a une véritable solidarité entre les générations"
« Si un jour il ne devait rester qu’un parti francophone refusant de gouverner avec la N-VA, ce serait DéFI »
Interview "Si un jour il ne devait rester qu’un parti francophone refusant de gouverner avec la N-VA, ce serait DéFI"
« Nous avons une opportunité peut-être historique de faire enfin changer les choses »
statut d'artiste "Nous avons une opportunité peut-être historique de faire enfin changer les choses"
« Nous allons augmenter notre personnel de remédiation pour avoir un accompagnement personnalisé des enfants »
Auderghem "Nous allons augmenter notre personnel de remédiation pour avoir un accompagnement personnalisé des enfants"