ACTUALITÉS

Région bruxelloise
DéFI s'inquiète du sort des ascenseurs anciens à valeur patrimoniale
Ascenseurs
Le mardi 17 décembre 2019

DéFI s’inquiète du sort des ascenseurs du siècle passé qui font le charme de certains immeubles bruxellois ! En effet, pour Marc Loewenstein, député bruxellois, ces ascenseurs sont menacés par des règles de sécurité trop standardisées. La Capitale, La Libre mais aussi la RTBF relayaient l’interpellation de notre député.

Remis aux normes mais préservés

Ces élévateurs souvent construits dans les années 50 dont les cabines balancent quelques fois en passant devant les grilles des étages sont menacés par des règles de sécurité trop standardisées. Notre député Marc Loewenstein et Frédéric Becquet, de l’ASBL Save Our Elevators, estiment que ces ascenseurs doivent être préservés. Et ce, même s’ils reconnaissent que ces éléments patrimoniaux doivent être remis aux normes de sécurité. Ensembles, ils signent une interpellation pour le secrétaire d’État en charge du Patrimoine.

Un dilemme pour les propriétaires

« En 2003, un arrêté a été adopté afin que les ascenseurs datant d’avant 1958 soient remis aux normes sécuritaires avant 2022. Or, de nombreux propriétaires souhaitant conserver leurs ascenseurs disposant d’une plus-value patrimoniale rencontrent de lourdes difficultés pour les remettre aux normes. Il est apparu que les ascenseurs à trémie ouverte (dont la cage n’est pas emmurée, mais séparée des escaliers par des grillages) posaient problèmes au regard des critères de l’analyse des risques. Le temps passe et de trop nombreux immeubles Art Déco, Néoclassiques, Beaux-Arts… situés à Bruxelles ont déjà été privés de leur bel ascenseur ancien. Des petits chefs d’œuvre en bois mouluré, équipés de glaces biseautées et d’une applique en verre ou cristal taillé. Des ascenseurs faisant partie intégrante de l’immeuble qu’ils équipaient ont donc disparus parce que leurs propriétaires les ont remplacés par des équipements modernes, qui ne présentent plus aucune harmonie avec le style de l’immeuble. Les propriétaires de ces ascenseurs sont face à un dilemme : soit ils emmurent leur installation, soit ils devront mettre leur ascenseur à l’arrêt le 31 décembre 2022 » explique Marc Loewenstein.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
La Chambre rend hommage à Antoinette Spaak
disparition La Chambre rend hommage à Antoinette Spaak
Opération récolte de croquettes
bien-être animal Opération récolte de croquettes
Sophie Rohonyi reçoit la pétition de la plateforme “Abortion Right”
Fédéral Sophie Rohonyi reçoit la pétition de la plateforme “Abortion Right”
“Ce que je vois ce n’est pas une majorité ; c’est 6 partis qui veulent gouverner, et un qui ne sait pas ce qu’il veut”
Fédéral “Ce que je vois ce n’est pas une majorité ; c’est 6 partis qui veulent gouverner, et un qui ne sait pas ce qu’il veut”