ACTUALITÉS

Brabant wallon
DéFI Rixensart regrette le manque de transparence de Wikipower et les pratiques commerciales trompeuses de Mega dans le cadre des achats groupés d’énergie
Christian Chapelle et Wikipower
Le mardi 11 janvier 2022

Fin décembre 2021, notre conseiller communal, Christian Chatelle, interpellait le Collège communal de Rixensart sur les pratiques commerciales mises en place par la société Wikipower. En effet, depuis plusieurs années, la commune a mandaté la société liégeoise pour l’organisation d’achats groupés dans le domaine de l’énergie.
Cette proposition de la commune rencontre un succès significatif puisque, si l’on en croit les chiffres avancés par Wikipower, plus de 2.250 ménages rixensartois se seraient inscrits afin de participer au nouvel achat groupé. Or, notre conseiller communal souligne : « Ce type d’initiative, censée mettre en concurrence différents opérateurs d’énergie, peut évidemment sembler positive dans le cadre d’un marché libéralisé, particulièrement lorsque les prix suivent une tendance haussière comme c’est le cas actuellement. Mais plusieurs Rixensartois ayant participé à cet achat groupé sont désabusés par l’expérience et m’ont interpellé à ce sujet. »

Wikipower et Mega, une grande proximité

Suite à ces interpellations citoyennes, Christian Chatelle a mené l’enquête sur les sociétés Wikipower et Mega, le fournisseur d’énergie recommandé par la société liégeoise. « Wikipower est une société créée en 2011 à la suite de la libéralisation du marché de l’énergie. En 2013, un des deux fondateurs quitte le navire et crée le fournisseur d’énergie Mega. Wikipower et Mega sont établis dans le même business center au centre de Liège. Il semblerait que Mega soit parfois le seul fournisseur d’énergie à remettre offre lors des achats groupés organisés par Wikipower. En tout cas, cela fait plusieurs années de suite que le « gagnant » de l’achat groupé pour Rixensart est la société Mega. »

Des pratiques commerciales trompeuses

L’enquête de notre conseiller communal met également en lumière que « l’offre proposée par Mega semble intéressante et est présentée de manière tonitruante, mais peut en réalité être moins intéressante que ce que les consommateurs peuvent obtenir ailleurs, sans passer par un achat groupé. C’est ce que rapportent de nombreux Rixensartois, et de manière trop fréquente que pour que cela puisse paraître anecdotique…
Les contrats proposés par Mega sont des contrats d’un an. La hausse des tarifs était automatique et significative au terme de celui-ci, pour autant que le client n’ait pas renégocié un autre contrat. Cette pratique a incité l’Inspection Économique à ouvrir une enquête qui a abouti en 2021 à infliger à Mega une amende de plus de 100.000 € pour « pratiques commerciales trompeuses » ! Tout récemment, afin de lisser l’impact de la hausse des prix de l’énergie, Mega a majoré les acomptes des contrats de nombreux clients, y compris les contrats fixes. Cela a également été dénoncé dans la presse, notamment par Test-Achat et fait l’objet d’une nouvelle enquête de l’Inspection Économique. Enfin, le 24 décembre une dépêche de l’agence Belga relayait une mise en garde par la CREG (organe de régulation pour l’électricité et le gaz), adressée aux consommateurs contre les pratiques de Mega. On peut y lire que Mega passerait régulièrement d’une indexation à l’autre, tantôt sur une base mensuelle, tantôt sur une base trimestrielle, dans le but de figurer artificiellement en bonne place dans les résultats des moteurs de comparaison de prix. La CREG conclut que cela conduit à tromper délibérément les consommateurs. Pourquoi Wikipower ne tient-il pas compte de cette réputation nauséabonde de Mega dans sa sélection du « maître achat » ? Tout cela est interpellant !
»

La réponse de la commune

Le Collège communal avait invité un représentant de Wikipower au conseil communal pour répondre à l’interpellation de Christian Chatelle. Mais, pour notre conseiller, les réponses posaient encore davantage de questions notamment sur la transparence : « Le moins que l’on puisse dire est que les réponses ne m’ont en aucune manière apporté plus de clarté quant à la transparence et la crédibilité du processus… »
Suite à cette interpellation et au débat qui s’en est suivi, la bourgmestre de Rixensart a envoyé des courriers à Wikipower, la CREG et l’UVCW afin d’obtenir des réponses aux questions de notre conseiller communal. Avec ce premier pas dans la remise en question de ce dossier, DéFI Rixensart se réjouit que le Collège ait pris position en faveur de la défense des droits de ces citoyens. « Nous continuerons à suivre le dossier de près et nous attendons les réponses de Wikipower avec impatience ainsi que les prises de position éventuelles de la commune en fonction. Une première victoire est que la bourgmestre annonce dans son courrier à Wikipower que Rixensart ne reconduira pas le contrat actuel de manière tacite et qu’une réflexion est à l’étude pour une meilleure définition de critères de tout éventuel nouveau marché d’achat groupé d’énergie afin que le marché à venir ne puisse plus faire l’objet de critique » conclut Christian Chatelle.

A La Hulpe, notre conseiller communal, Patrice Horn, s’inquiète également d’une situation similaire. Il a également attiré l’attention du Collège de la commune sur les pratiques de la société et ce, via une interpellation écrite.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Certains chiffres encourageants mais surtout un avenir inquiétant
Etat de la Wallonie Certains chiffres encourageants mais surtout un avenir inquiétant
« La responsabilité du gouvernement fédéral d’avoir des stocks de médicaments non-périmés en cas de crise est engagée »
Guerre en Ukraine “La responsabilité du gouvernement fédéral d’avoir des stocks de médicaments non-périmés en cas de crise est engagée”
Un budget participatif dédié aux villages : une première en province de Luxembourg !
Région wallone Un budget participatif dédié aux villages : une première en province de Luxembourg !
“Chez DéFI, aujourd’hui, il n’y a déjà plus aucun cumul de la fonction d’échevin ou bourgmestre et de député”
Bonne gouvernance “Chez DéFI, aujourd’hui, il n’y a déjà plus aucun cumul de la fonction d’échevin ou bourgmestre et de député”