ACTUALITÉS

Fédération Wallonie-Bruxelles
DéFI réitère sa proposition d’un chèque sport qui permettrait de financer en partie l’inscription dans un club sportif
Le mardi 12 octobre 2021

Après avoir déposé une résolution portant sur des chèques sport, en mai 2020, et rejetée par la majorité, DéFI a décidé d’aller plus loin en proposant l’adoption d’un chèque sport en Fédération Wallonie-Bruxelles. Et ce, à la différence du pass sport proposé par cette même majorité. En effet, cette proposition ne vise pas les mêmes objectifs.

Une étude menée par l’Université de Liège témoigne de l’urgence de la situation : deux tiers des jeunes sondés passeraient plus de temps devant les écrans, au détriment d’une pratique sportive. 

Michaël Vossaert, chef de groupe DéFI à la Fédération Wallonie-Bruxelles, très impliqué dans les thématiques liées au sport insiste pourtant sur le fait que le sport occupe une place centrale dans la vie des citoyens ! « Il est indispensable que le secteur du sport reçoive une aide de la part de la Fédération Wallonie-Bruxelles (près de 7.000 clubs sportifs, 250 centres sportifs et 70 fédérations sportives). Ces chèques sport permettront aux familles de financer l’inscription de leur enfant dans un club de sport. »

Relancer l’activité économique via le sport

De par la richesse de ses valeurs telles que la cohésion sociale, le respect et la solidarité, le sport est un pilier de notre société en termes de bien-être. De plus, il constitue un outil crucial de santé publique. « La meilleure façon de soutenir la reprise d’une activité sportive et les clubs sportifs repose sur l’instauration de chèques de consommation, visant à relancer l’activité économique » insiste Michaël Vossaert.

Pour rappel, le “chèque sport” proposé par DéFI est un moyen de paiement permettant de financer en partie le prix de l’inscription dans un club sportif affilié aux fédérations reconnues au sens du décret du 3 mai 2019 portant sur le mouvement sportif organisé en Communauté française. Ce moyen de paiement, prenant la forme d’un chèque, est réservé aux jeunes, âgés de six à dix-huit ans, appartenant à l’une des catégories fixées par le Gouvernement. 

Une société émettrice des “chèques sport” sera chargée de réaliser les “chèques sport” et de les octroyer aux personnes bénéficiaires de ces chèques.

Les “chèques sport” sont utilisables pendant six mois, à compter de la date à laquelle la société émettrice aura mis les chèques à disposition.

L’accès au sport dans les communes

Dans nos communes, DéFI se mobilise également pour promouvoir la pratique d’une activité sportive. En septembre 2020, alors que la crise sanitaire affectait bons nombres de ménages, DéFI Woluwe-Saint-Lambert, sous la houlette du bourgmestre, Olivier Maingain et de l’échevin en charge des sports, Eric Bott, a accordé à 150 familles un chèque d’une valeur de 175 €. A Huy, c’est notre conseiller communal, Grégory Vidal, qui a défendu des conditions d’octroi élargies concernant les chèques sport prévus par sa commune. « Pour moi, le plafond de 50 € imposé par le Collège est bien trop bas considérant le prix d’un abonnement annuel. Pourquoi 50 € ? Je ne suis pas sûr que la famille qui ne sait pas mettre 200 € saura débourser 150 € ».

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Carte blanche : « Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut « 
Région bruxelloise Carte blanche : "Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut "
Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Interviews Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
Région bruxelloise Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”
Podcast François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”