ACTUALITÉS

Région bruxelloise
DéFI rappelle que la neutralité est un élément essentiel pour le bon fonctionnement de l’Etat et pour le vivre ensemble
Le lundi 7 juin 2021

Ce samedi 5 juin, Marie Nagy, députée bruxelloise DéFI, était l’invitée de l’émission de débat de BX1, les Experts. Au programme : vaccination en Région bruxelloise, “affaire” STIB et rapport d’Unia sur le Siamu.

STIB et neutralité

Depuis quelques semaines, la décision de la STIB de ne pas interjeter appel du jugement dans l’affaire des signes conventionnels fait les gros titres de la presse. DéFI a déjà, à plusieurs reprises, expliqué sa position sur les plateaux télé et radio et, c’est au tour de Marie Nagy d’analyser la situation. « Ce qui me semble très dangereux, tout d’abord, c’est qu’on n’explique pas en termes pédagogiques que la neutralité est un principe qui permet à chacun d’avoir ses convictions, sa religion, sa liberté de penser. Mais qu’il y a une restriction à cette liberté fondamentale, c’est la fonction publique. C’est l’Etat qui, lui, est neutre et ne doit pas donner l’idée qu’il prend parti pour l’un ou pour l’autre. C’est ce qui devrait être expliqué et répété alors qu’ici, nous nous trouvons dans une situation où le débat est pratiquement impossible parce que beaucoup vont dire que c’est un débat lié à un seul signe convictionnel, qui est le voile. »

Notre députée continue sur les efforts de la STIB pour plus d’inclusion : « On voit que la société a fait preuve en plus de 20 ans d’une politique d’inclusion et d’ouverture très importante. Or, aujourd’hui avec ce jugement, on a l’impression que tout le travail de la STIB sur l’inclusion et la diversité est remis en question. On n’oublie aussi que certaines femmes enlèvent leur voile en arrivant sur leur lieu de travail et le remette en sortant et ça, on en parle pas. C’est une réalité à la STIB et cela doit nous amener à une réflexion un peu plus complexe. »Marie Nagy conclut en rappelant la position du parti : « DéFI rappelle que la neutralité est un élément essentiel pour la bonne marche de l’Etat et pour le vivre ensemble donc il faudra, d’une manière ou d’une autre, que le gouvernement bruxellois trouve une solution pour rappeler ce principe. Ce que nous voulons c’est que la neutralité reste un élément essentiel de la fonction publique. N’oublions pas que DéFI se bat pour inscrire la laïcité dans la Constitution depuis des années. »

Le corps des pompiers doit être exemplaire

Depuis plusieurs années, des plaintes et des faits de sexisme ou de racisme au sein du Service d’Incendie et d’Aide Médicale (SIAMU) bruxellois remontent auprès des différentes autorités compétentes. Marie Nagy souligne le problème : « Il y a une commission au Parlement qui se penche sur le sujet et trois rapports sont déjà sortis. Mais, il faut rappeler quelque chose d’important, c’est que les pompiers sauvent des vies tous les jours. Il faut reconnaître le travail du corps des pompiers mais ne pas oublier que ce corps doit être exemplaire. Et, ce n’est pas le cas aujourd’hui. Il faut co-construire une solution avec les syndicats, avec les travailleurs, avec la direction et mettre en œuvre le plan de diversité. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Développement du réseau de la STIB et le choix des modes de transport
Région bruxelloise Développement du réseau de la STIB et le choix des modes de transport
“On a l’impression qu’on avance trop vite, sans concertation, et ça crée énormément de crispation”
Mobilité en Région bruxelloise “On a l’impression qu’on avance trop vite, sans concertation, et ça crée énormément de crispation”
30 lauréats pour l’appel à projets Digital Brussels
Région bruxelloise 30 lauréats pour l’appel à projets Digital Brussels
Woluwe-Saint-Lambert collectionne les distinctions
Sport Woluwe-Saint-Lambert collectionne les distinctions