ACTUALITÉS

Journée mondiale de la biodiversité
DéFI plaide pour une réflexion globale sur le développement durable et la transition écologique
Le vendredi 22 mai 2020

La biodiversité, c’est-à-dire la diversité des espèces vivantes présentes dans un milieu, est le patrimoine naturel que nous laissons en héritage aux générations futures. Elle est essentielle pour le développement de tous les écosystèmes de notre planète et est indispensable à notre bien-être et notre santé. En cette journée internationale de la biodiversité, ce vendredi 22 mai, DéFI rappelle que le développement durable transcende la seule question climatique et que cette dernière doit être au cœur d’une vision globale qui englobe climat et transition énergétique et ce aussi, dans un soucis de protection de la biodiversité.

À mesure que nous empiétons sur la nature et que nous épuisons les habitats vitaux, le nombre d’espèces en danger ne cesse de croître. L’humanité et l’avenir que nous voulons ne sont pas à l’abri.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres

Comme nous pouvons le constater régulièrement et comme le soulignent les Nations unies, «la nature décline actuellement à un rythme sans précédent, avec un taux d’extinction des espèces qui s’accélère, provoquant dès à présent de graves effets sur les populations du monde entier. La nature est en crise en raison de la perte de biodiversité et d’habitat, du réchauffement climatique et de la pollution toxique. Ne pas agir, c’est faillir à l’humanité. »

Vers une transition écologique

Dans ses programmes et ses valeurs, DéFI propose une réflexion globale sur le développement durable et la transition écologique et ce, à tous les niveaux de pouvoirs.

  • Au niveau européen, DéFI souhaite la création d’un marché commun de l’énergie renouvelable pour que l’Union européenne mette enplace une politique énergétique cohérente.
  • Au niveau fédéral, nous défendons l’instauration d’une taxe kérosène et sur le fuel maritime. Nous souhaitons également un investissement massif dans les énergies renouvelables, tout en interdisant l’exploitation du gaz de schiste.
  • En Région bruxelloise, DéFI souhaite développer une fiscalité au service de l’environnement et défendre un modèle environnemental régulateur dans une économie de marché durable mais aussi améliorer la qualité de l’air des citoyens.
  • A la Fédération Wallonie-Bruxelles, DéFI souhaite inscrire l’écologie et le développement durable dans chaque projet d’établissement.
  • En Wallonie, DéFI souhaite tendre vers une agriculture moins dépendante des produits phyto qui menacent la biodiversité. Nous souhaitons créer un « fonds Nature » afin de promouvoir les projets transversaux qui renforcent la biodiversité. Il est important pour nous également d’assurer une représentation équilibrée des associations de conservations de la nature au sein du Pôle Ruralité. Et ce n’est pas tout, DéFI prône la suppression immédiate de la taxe de mise en circulation et de la taxe de circulation pour les véhicules peu polluants. Nous défendons aussi des objectifs “zéro déchet” pour les administrations publiques et les entreprises.

Nous sommes pleinement acquis à l’idée que la lutte contre le réchauffement climatique passe par des mesures fortes et des changements de comportements de la part de chacun d’entre nous. Des changements qui peuvent être eux-mêmes porteurs d’évolutions économiques et sociales et peuvent même en être les moteurs. Toutefois, à la différence d’autres partis, nous refusons de considérer que les mesures écologiques et climatiques doivent être prises “contre” le citoyen, le culpabiliser voire le sanctionner.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
87 millions d’euros supplémentaires pour l’emploi et la formation
Pour 2021, DéFI a obtenu pour Bruxelles... 87 millions d'euros supplémentaires pour l'emploi et la formation
Woluwe-Saint-Lambert obtient le titre de « Commune du commerce équitable »
développement durable Woluwe-Saint-Lambert obtient le titre de « Commune du commerce équitable »
“Il faut offrir à la population des perspectives, tout en évitant une troisième vague”
Covid-19 “Il faut offrir à la population des perspectives, tout en évitant une troisième vague”
Le budget bruxellois en hausse de 33%
Bien-être animal Le budget bruxellois en hausse de 33%