ACTUALITÉS

élections 2019
DéFI plaide pour l'inscription du référendum d'initiative citoyenne dans la Constitution
Le jeudi 2 mai 2019

Pour DéFI, il est clairement plus juste de développer de nouveaux modèles de démocratie participative. Il est clair aujourd’hui que les politiques ne peuvent plus trouver des solutions seuls sans consulter davantage les citoyens. Ce nouveau souffle peut passer par la redéfinition de la Constitution (le projet de Nova Carta) ou des procédures de consultation directe dans certaines matières ou en permettant à ces citoyens de venir plus facilement interpeller le politique dans les différentes assemblées. DéFI, explique Sophie Rohonyi, deuxième à la Chambre à Bruxelles (19 communes + 6 communes à facilités) est aussi favorable à l’inscription du RIC (référendum d’initiative citoyenne) dans la Constitution. « Cela fait partie d’un mouvement plus large pour réconcilier le citoyen et la politique. Je sens que le regard des citoyens sur la politique a changé, le fossé s’est creusé, notamment à cause des affaires et du fait que les élus ne sont plus exemplaires. Nous prônons le décumul intégral et la démission de tout mandat quand on fait l’objet de poursuites pénales. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Olivier Maingain : « DéFI est disponible pour assurer la stabilité des institutions »
Grand entretien Olivier Maingain : "DéFI est disponible pour assurer la stabilité des institutions"
Amaury Alexandre & Patrick Pynnaert s’engagent pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes
Namur Amaury Alexandre & Patrick Pynnaert s'engagent pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes
Pour DéFI, il est inacceptable que le survol de Bruxelles soit bien plus intense que ne l’affirme la Flandre
Région bruxelloise Pour DéFI, il est inacceptable que le survol de Bruxelles soit bien plus intense que ne l'affirme la Flandre
« Ramener les enfants avec leur mère, la seule solution à la fois humanitaire et sécuritaire »
Syrie "Ramener les enfants avec leur mère, la seule solution à la fois humanitaire et sécuritaire"