ACTUALITÉS

DéFI
Le Luxembourgeois Jonathan Martin devient numéro 2 du parti
Le mercredi 2 novembre 2016

Du nouveau chez DéFI : Jonathan Martin devient numéro 2 du parti. Ce mercredi 26 octobre, les membres du Conseil général ont, en effet, accordé leur confiance au Libramontois pour exercer la fonction de vice-président exécutif. Si la chose était plus ou moins acquise depuis la dernière réunion du Comité permanent wallon (CPW), fin septembre, elle devait encore être confirmée. Et c’est à l’unanimité que la décision du CPW a été entérinée. Un Luxembourgeois aux côtés d’Olivier Maingain pour mener le parti amarante vers les échéances de 2018 et 2019 : le symbole est fort et confirme l’engagement de DéFI dans son projet wallon.

Président de la Fédération luxembourgeoise de DéFI depuis mars 2010, Jonathan Martin est âgé de 34 ans et réside dans la capitale wallonne de l’agriculture : Libramont. Ce n’est donc pas un hasard si l’Ardennais a fait de la défense de la ruralité son cheval de bataille. Secrétaire général adjoint des FDF entre juin 2012 et mai 2015, celui qui reprend également la présidence du CPW est loin d’être un inconnu au sein de la direction du parti. Côté professionnel, le nouveau vice-président exécutif de DéFI est professeur de géographie à Marche-en-Famenne.

Dans sa province, Jonathan Martin s’est surtout fait connaître par ses actions, toujours très suivies par les médias provinciaux, en faveur de la mobilité et des soins de santé.

La suppression de 193 trains en 2011, le plan d’investissements 2013-2025, le dernier plan de transport, l’annonce d’un nouveau report des travaux de modernisation sur la 162, la fermeture de guichets et les trains bondés d’étudiants ont offert au Libramontois l’occasion d’occuper le terrain et d’y faire entendre la voix des Amarantes dans le débat ferroviaire.

Du côté des soins de santé, Jonathan Martin s’est montré particulièrement innovant dans la lutte contre la désertification médicale qui guette les zones rurales.

D’abord, avec une proposition de résolution, cosignée par le PS et le cdH et déjà déposée à la Chambre, qui consacre le principe de numéros Inami dédiés à la ruralité et demande l’instauration d’un projet-pilote dans 6 communes de la zone Luxembourg-Dinant évoluant vers une pénurie totale de généralistes.

Ensuite, avec un colloque, réunissant représentants de médecins et d’étudiants, ayant permis de dégager de nouvelles pistes pour lutter contre la pénurie.

Enfin, avec une proposition de résolution, encore à déposer au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, enjoignant le gouvernement wallon à réformer le premier volet du fonds Impulseo, un arsenal de mesures d’attractivité mis en place par les autorités publiques.

Homme de dossiers, le nouveau vice-président exécutif de DéFI est aussi et surtout un homme de terrain et d’action. Ces dernières années, il n’a pas manqué de le démontrer. Comme secrétaire général adjoint, d’abord. Fin de l’année 2012, face à la volonté de la SNCB de réduire son plan d’investissements 2013-2025, il lance une importante campagne de sensibilisation à destination des navetteurs. Au total, c’est près d’une trentaine de gares wallonnes qui seront investies par les militants FDF. A cela, s’ajouteront une campagne pour la Journée internationale de la Francophonie et une autre pour le 1er mai.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Forest : Ecolo, le parti prônant l’éthique et la bonne gouvernance révèle sa duplicité
Forest Ecolo, le parti prônant l’éthique et la bonne gouvernance révèle sa duplicité
Formation professionnelle : DéFI au pouvoir c’est plus d’équité pour plus d’efficacité dans le soutien aux PME !
Formation professionnelle DéFI au pouvoir c’est plus d’équité pour plus d’efficacité dans le soutien aux PME !
Droits humains : non à la détention de mineurs, des alternatives préservant l’intérêt supérieur de l’enfant existent !
Droits humains Non à la détention de mineurs, des alternatives préservant l'intérêt supérieur de l'enfant existent !
Région bruxelloise : Cécile Jodogne était l’invitée de l’Interview sur BX1
Région bruxelloise Cécile Jodogne était l'invitée de l'Interview sur BX1