ACTUALITÉS

élections 2019
DéFI dénonce le manque de moyens de la Justice et appelle à un doublement de son budget
Le mardi 7 mai 2019

Invité ce mardi 7 mai sur les antennes de La Première, Renaud Duquesne, tête de liste DéFI à la Chambre en province de Liège, était appelé à se prononcer sur le drame qui vient de se dérouler près d’Anvers, à savoir le meurtre d’une jeune fille par un violeur récidiviste en liberté.

« Dans cette triste affaire, a expliqué l’avocat liégeois et candidat DéFI, je constate que tous les politiques pratiquent la politique du parapluie : je ne suis pas responsable, à la limite, c’est la responsabilité des juges. Il y a une responsabilité politique grave dès lors que le Premier ministre et le ministre de la Justice considèrent comme normal que le cadre des magistrats ne soit complet qu’à 80%. Il y a un manque criant de moyens budgétaires, il ne suffit pas faire des PV, il faut encore pouvoir y donner suite. Récemment, la Cour d’appel de Mons a dû fermer aussi, tout comme à Anvers, une chambre criminelle. »

Pour DéFI, le gouvernement Michel a gravement porté atteinte au bon fonctionnement de la Justice. C’est pourquoi DéFI fait une priorité du doublement en 5 ans des moyens alloués à la Justice ainsi que de garantir le maintien à tout le moins de 100% du cadre humain prévu. DéFI demande aussi l’augmentation de 250 millions du budget pour rénover en urgence les bâtiments judiciaires vétustes et menacés (Bruxelles, Verviers, Namur…).

Ecoutez ici l’intervention de Renaud Duquesne ce mardi 7 mai sur La Première.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
10 ans du Centre Malou : « Les seniors peuvent participer à autant d’activités qu’ils souhaitent »
Woluwe-Saint-Lambert 10 ans du Centre Malou : "Les seniors peuvent participer à autant d’activités qu’ils souhaitent"
Alain Kestemont : « Nous allons mettre en place un parrainage de jeunes en difficultés par des policiers de notre zone »
Communales, un an après : Anderlecht Alain Kestemont : "Nous allons mettre en place un parrainage de jeunes en difficultés par des policiers de notre zone"
Patrick Pynnaert : « On ne respecte pas la mémoire »
Fort de Cognelée Patrick Pynnaert : "On ne respecte pas la mémoire"
Le Conseil Général a officiellement arrêté un calendrier
Présidence de DéFI Le Conseil Général a officiellement arrêté un calendrier