ACTUALITÉS

Covid-19
DéFI demande plus de transparence au sein du CELEVAL
Le jeudi 3 septembre 2020

Ce 26 août dernier, les députés bruxellois DéFI Marie Nagy et Emmanuel De Bock ont interrogé le Gouvernement bruxellois sur une série de points en rapport avec le COVID-19 en Région bruxelloise.

Tracing et port du masque à Bruxelles

L’occasion pour eux d’interroger le gouvernement notamment sur le testing dans les maisons de repos et de soins (MR, MRS), sur le tracing des personnes de retour de zones rouges, et sur le respect de la vie privée dans le cadre du tracing. L’occasion aussi de souligner le courage du Gouvernement bruxellois dans sa décision de rendre le port du masque obligatoire sur tout le territoire de la Région bruxelloise, mais aussi de rappeler la nécessité de rassurer la population et de faciliter la vie quotidienne des bruxellois.es, notamment dans le cadre de démarches administratives.

Marie Nagy s’est félicitée que son appel, mais surtout que les appels de représentants des Maisons de Repos et des Maisons de Repos et de Soins à renouveler les tests aient été entendus.

Emmanuel De Bock s’est inquiété du « bashing » anti-Bruxelles et de ses conséquences pour la Région bruxelloise ainsi que du fonctionnement, relativement peu transparent et parfois peu cohérent, du CELEVAL.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
La Chambre rend hommage à Antoinette Spaak
disparition La Chambre rend hommage à Antoinette Spaak
Opération récolte de croquettes
bien-être animal Opération récolte de croquettes
Sophie Rohonyi reçoit la pétition de la plateforme “Abortion Right”
Fédéral Sophie Rohonyi reçoit la pétition de la plateforme “Abortion Right”
“Ce que je vois ce n’est pas une majorité ; c’est 6 partis qui veulent gouverner, et un qui ne sait pas ce qu’il veut”
Fédéral “Ce que je vois ce n’est pas une majorité ; c’est 6 partis qui veulent gouverner, et un qui ne sait pas ce qu’il veut”