ACTUALITÉS

Covid-19
DéFI demande la mise en place de nouvelles mesures concernant les restrictions sanitaires et la campagne de vaccination
Le vendredi 5 mars 2021

Depuis un an maintenant, l’ensemble de la population belge participe à l’effort collectif pour réduire la propagation de la Covid-19 en étant soumise à de nombreuses restrictions sanitaires.
Bien que la gravité de la pandémie de la Covid-19 justifie ces mesures sanitaires, celle-ci tend à peser sur le quotidien des Belges en particulier sur les liens sociaux et les activités en plein air.
C’est pourquoi le président et député fédéral François De Smet ainsi que la députée fédérale Sophie Rohonyi ont décidé d’établir des demandes spécifiques à la crise sanitaire et surtout à la campagne de vaccination afin d’en améliorer l’organisation.
En effet, en plus de la gestion des mesures sanitaires, il est sujet depuis quelques mois du lancement de la campagne de vaccination partout en Belgique. Celle-ci ayant déjà débuté dans certains secteurs, il est important
de continuer à sensibiliser la population à se faire vacciner.
En outre, au vu des derniers soucis que celle-ci a engendré au sein de la gestion même.

Dans un premier temps et dans la mesure du possible, DéFI demande de :

  • Agrandir la bulle sociale intérieure à raison d’une personne par semaine
  • Supprimer la bulle sociale extérieure, augmenter les contrôles sur le télétravail obligatoire
  • Rouvrir la culture et les cultes, réorganiser les cours en auditoire à raison d’un jour par semaine
  • Reprendre les cours en présentiel dans l’enseignement secondaire à temps plein
  • Évaluer l’impact des mesures sanitaires sur la santé mentale et travailler à des protocoles sanitaires stricts (incluant les tests rapides, les techniques de ventilation et de décontamination de surface…) avec
    les secteurs à l’arrêt et viser la vaccination des personnes vulnérables comme perspective certaine de réouverture progressive et encadrée des secteurs.
  • Elargir la bulle d’une personne supplémentaire tous les 15 jours si la situation épidémiologique le permet.

Et dans un second temps, à la suite de l’introduction de la vaccination, Défi demande de :

  • Vacciner dans les centres de vaccination par tranche d’âge, en commençant par les plus âgés, mais avec possibilité de dérogation pour les comorbidités si demande d’un médecin généraliste acceptée par une commission de dérogation régionale
  • Vacciner dans les cabinets des médecins généralistes et maisons médicales pour les vaccins ne nécessitant pas une conservation à très basse température
  • Vacciner dans les institutions les personnes qui sont y soignées pour leurs comorbidités
  • Inclure les médecins généralistes et infirmiers dans la Task Force Vaccination
  • Rendre les communes compétentes pour l’envoi des convocations vaccinales par tranche d’âge
  • Mettre sur pied un centre de vaccination par commune et soutenir ces dernières pour garantir une ouverture, 7j/7, et 10 heures par jour.
  • Engager des jeunes sans emploi pour les tâches logistiques des centres de vaccination
  • Considérer les enseignants comme fonction essentielle à risques et ainsi avancer leur vaccination

Enfin, il est important de rappeler que dans cette crise sanitaire la solidarité des concitoyens et le soutien du gouvernement sont nécessaires au bon fonctionnement de la gestion des restrictions ainsi que de la gestion de
la campagne de vaccination.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI Wallonie demande une diminution du coût de l’abonnement TEC pour les moins de 25 ans
Mobilité DéFI Wallonie demande une diminution du coût de l'abonnement TEC pour les moins de 25 ans
Réouverture de l’Horeca, les bourgmestres DéFI réagissent
CODECO Réouverture de l’Horeca, les bourgmestres DéFI réagissent
Des tests de mobilité qui pourraient isoler Bruxelles
mobilité Des tests de mobilité qui pourraient isoler Bruxelles
Centre de distribution urbain : un projet à faible valeur ajoutée qui n’améliore ni l’emploi, ni l’activité économique
Charleroi Centre de distribution urbain : un projet à faible valeur ajoutée qui n’améliore ni l’emploi, ni l’activité économique