ACTUALITÉS

fédéral
DéFI demande d'inclure le génocide arménien dans la loi sur la répression du négationnisme
Le mercredi 24 avril 2019

C’est la dernière séance plénière à la Chambre ce jeudi 25 avril. A l’occasion des derniers votes parlementaires, le député fédéral DéFI Olivier Maingain a introduit une série d’amendements sur des thématiques particulièrement chères à DéFI sur le plan des principes et tout spécialement des droits humains.

Génocide arménien. Alors que les commémorations du 115e anniversaire du génocide arménien se déroulaient ce 24 avril, la Chambre doit adopter une loi renforçant la répression du négationnisme, notamment des crimes de génocide. Toutefois, le génocide arménien commis en 1915 par le régime jeune-turc n’entrait pas en ligne de compte car n’ayant pas été reconnu par un tribunal international. DéFI a introduit un amendement visant à ce que la reconnaissance du génocide arménien par le gouvernement belge en 2015 suffise à condamner le négationnisme dont il pourrait faire l’objet. Les amendements ont malheureusement été rejetés en commission Justice de la Chambre.

Euthanasie. DéFI propose de supprimer le délai de renouvellement de la déclaration anticipée (actuellement 5 ans ; 10 ans dans la proposition de loi actuelle) du malade souhaitant demander l’euthanasie car une telle demande est impossible pour les patients atteints d’une dégénérescence cérébrale ou d’une inconscience irréversible.

Institut fédéral pour la protection et la promotion des Droits humains. DéFI plaide pour la création de cette institution depuis 2010 et se félicite de son annonce en tout cas sur papier. Toutefois, DéFI juge la proposition de loi qui vise à la créer totalement insuffisante pour assurer une couverture totale des droits fondamentaux. C’est pourquoi les députés DéFI Véronique Caprasse et Olivier Maingain ont déposé plusieurs amendements, notamment afin d’ajouter les atteintes à la liberté linguistique dans la liste des discriminations pouvant être traitées par le futur Institut, et ce alors que le centre interfédéral Unia est compétent pour toutes les discriminations sauf celles basées sur la langue.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Grez-Doiceau vote une motion en faveur d’un service citoyen pour les jeunes
Brabant wallon Grez-Doiceau vote une motion en faveur d’un service citoyen pour les jeunes
Jean-Noël Gillard : « Nos électeurs en Wallonie, ce sont toutes les personnes qui peuvent se reconnaître dans un projet qui rassemble »
Charleroi Jean-Noël Gillard : "Nos électeurs en Wallonie, ce sont toutes les personnes qui peuvent se reconnaître dans un projet qui rassemble"
Luc D’Hondt : « Nous organisons des réunions citoyennes afin que notre travail soit toujours en adéquation avec les besoins des wavrien(ne)s »
Communales, un an après : Wavre Luc D'Hondt : "Nous organisons des réunions citoyennes afin que notre travail soit toujours en adéquation avec les besoins des wavrien(ne)s"
DéFI demande le lancement de négociations pour un plan interfédéral de lutte contre le racisme
incendie du centre fedasil de bilzen DéFI demande le lancement de négociations pour un plan interfédéral de lutte contre le racisme