ACTUALITÉS

coronavirus
DéFI a voté l'extension du droit passerelle des indépendants
Le vendredi 20 mars 2020

Les temps sont durs pour les travailleurs indépendants, très souvent contraints de suspendre leurs activités en cette période de confinement avec le risque réel, pour un certain nombre d’entre eux, de ne pas pouvoir les reprendre à la fin de la crise. C’est pourquoi la Chambre a voté, jeudi 19 mars, la proposition de loi qui étend le droit passerelle des indépendants, soit le revenu de remplacement auquel ils ont droit s’ils doivent interrompre leur activité. La loi a été adoptée à l’unanimité pour répondre à la crise du coronavirus. Les indépendants forcés d’arrêter leur activité pendant sept jours consécutifs, contre un mois auparavant, pourront bénéficier d’un revenu de remplacement. Les indépendants dont l’activité est limitée dans le cadre des mesures sanitaires arrêtées jeudi dernier pour lutter contre la propagation du virus, comme les commerces, pourront également en bénéficier sans aucune condition de durée d’arrêt.

DéFI, en parti défenseur des travailleurs indépendants, s’est évidemment associé à ce texte. « Nous espérons que, de la sorte, nous serons en mesure de limiter les dégâts économiques et sociaux liés au coronavirus et aux mesures sanitaires prises pour éviter sa propagation », a affirmé la députée fédérale DéFI Sophie Rohonyi.

Plus d’indépendants, moins de revenus

La situation est sous tension : il y a de plus en plus d’indépendants dont les revenus sont de moins importants (21%, en Belgique, sont au seuil de pauvreté). « Nous ne pouvons en effet pas accepter que ceux qui font usage de leur liberté d’entreprendre, de leur esprit créatif, et qui créent ainsi de l’emploi, soient finalement pénalisés pour leur choix de carrière. La principale raison de ce constat réside dans la faible protection sociale dont les indépendants bénéficient en cas de difficultés financières, a fortiori en cas d’éléments indépendants de leur volonté. Sachant à quel point les actuelles mesures sanitaires seront lourdes de conséquences pour de nombreux indépendants, nous mesurons ainsi toute l’importance des dispositions qui sont soumises à notre vote aujourd’hui », a rappelé Sophie Rohonyi.

Un milliard pour les mesures d’urgence

Lors de cette même séance plénière, la Chambre a voté, à l’unanimité moins le Vlaams Belang, les douzièmes provisoires permettant au gouvernement de fonctionner et surtout de dégager une provision exceptionnelle d’un milliard d’euros pour les mesures à prendre pour la lutte contre le coronavirus.  Une mesure également justifiée par la députée fédérale DéFI, avec là aussi une attention particulière au sort des indépendants : « A la question de savoir si ce montant d’un milliard sera suffisant, personne, aucun expert, ne sera malheureusement en mesure de répondre aujourd’hui. Il faudra donc, jour après jour, semaine après semaine, évaluer les mesures complémentaires qui devraient être prises ainsi que leur coût budgétaire. Je pense singulièrement à l’exonération des charges sociales pour les indépendants, au report du remboursement des emprunts hypothécaires pour les personnes en situation financière difficile, mais aussi au soutien des oubliés de cette crise: les sans-abri, les demandeurs d’asile, les personnes précarisées et isolées…« 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
« Nous avons une opportunité peut-être historique de faire enfin changer les choses »
statut d'artiste "Nous avons une opportunité peut-être historique de faire enfin changer les choses"
« Nous allons augmenter notre personnel de remédiation pour avoir un accompagnement personnalisé des enfants »
Auderghem "Nous allons augmenter notre personnel de remédiation pour avoir un accompagnement personnalisé des enfants"
Gratuité des garderies scolaires pour les ménages à faibles revenus
Schaerbeek Gratuité des garderies scolaires pour les ménages à faibles revenus
« Le plan européen nous engage à sortir de la crise politique avec un vrai gouvernement »
chambre "Le plan européen nous engage à sortir de la crise politique avec un vrai gouvernement"