ACTUALITÉS

Schaerbeek
Deborah Lorenzino : « Je tenais beaucoup à avoir la compétence de la jeunesse. Je sais à quel point cet enjeu est important à Schaerbeek »
Le lundi 25 novembre 2019

Deborah Lorenzino est échevine de Schaerbeek depuis décembre dernier, en charge de la Propreté publique et des Espaces verts, de l’Enfance, de la Jeunesse, de la Famille, de la Coordination des stages et du Bien-être animal. Jusqu’à peu, elle était encore présidente de DéFI Jeunes, avant qu’Antoine Couvreur ne reprenne le flambeau le 9 novembre.

Dans un article de La Capitale de ce dimanche 24 novembre, elle revenait sur son parcours, notamment la présidence de DéFI Jeunes, mais aussi les grands projets qu’elle souhaite réaliser à Schaerbeek.

Une page se tourne

Deborah Lorenzino félicite le travail de celles et ceux qui l’ont précédée. « Le Collège était essentiellement composé de personnes qui étaient là depuis très longtemps, qui ont fait un travail formidable pour améliorer et redynamiser Schaerbeek ». De même, elle se réjouit du renouvellement du collège de Schaerbeek.

Du côté de DéFI Jeunes, il y a aussi du nouveau. Une nouvelle équipe vient de se mettre en place au début du mois. Par exemple, il y a cet aspect de gestion d’une organisation de jeunesse a beaucoup apporté à Deborah. Son expérience à la présidence lui a donné quelques outils nécéssaires à sa nouvelle fonction : « Il y a cet aspect de gestion d’un budget et d’une équipe qui constitue une belle formation quand on arrive à un poste d’échevin ».

Trois priorités pour Schaerbeek

Deborah Lorenzino a défini 3 grands projets communaux. Elle insiste surtout sur la mise en place d’un conseil de la jeunesse. Ce projet permettra aux jeunes de faire entendre leur voix concernant des enjeux qui leurs sont propres, et de se mettre à la place des politiques. « Les jeunes pourront se mettre d’accord. Ils pourront se mettre dans la peau du collège et décider de ce qu’ils vont faire avec un budget participatif qui sera mis à leur disposition ».

Sera également prioritaire, l’amélioration du cadre de vie des Schaerbeekois. Et ce, grâce à la sensibilisation et à la prévention sur les questions de propreté publique et espaces verts. Des initiatives ont déjà été prises en ce sens. D’une part, avec une politique de répression sévère, l’échevine espère bousculer les habitudes et faire changer les comportements. D’autre part, elle insiste sur la sensibilisation des enfants qui peuvent amener de nouvelles réflexions dans les familles. Elle ajoute : « Quand on voit l’état de nos rues, c’est nécessaire. La sanction ne peut pas être la seule politique mise en œuvre. Elle va de pair avec la prévention et la sensibilisation. On a une cellule pédagogique. C’est important de sensibiliser les enfants et, à travers eux, ce sont des familles entières qu’on sensibilise ».

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI prône le multilinguisme des élèves plutôt que le bilinguisme des structures
Wallonie-Bruxelles DéFI prône le multilinguisme des élèves plutôt que le bilinguisme des structures
François De Smet à la rencontre des acteurs de terrain sur l’intégration et la coordination alimentaire
Province du Luxembourg François De Smet à la rencontre des acteurs de terrain sur l’intégration et la coordination alimentaire
Amaury Alexandre soutient l’économie circulaire grâce à une unité de biométhanisation
Province de Namur Amaury Alexandre soutient l’économie circulaire grâce à une unité de biométhanisation
La participation citoyenne au cœur de l’action de Pascal Goergen
Grez-Doiceau La participation citoyenne au coeur de l’action de Pascal Goergen