ACTUALITÉS

Région bruxelloise
“De nombreux établissements ne possèdent pas de terrasses et si c’est le cas, les recettes potentielles ne seront pas suffisantes”
Le vendredi 7 mai 2021

En commission affaires économiques du Parlement régional bruxellois, notre député Michaël Vossaert, interpellait, ce mercredi 5 mai, Barbara Trachte, secrétaire d’état en charge de la transitions économique sur le soutien régional à l’HoReCa suite aux nouvelles mesures du Codeco du 14 avril 2021.

Même avec une terrasse, il y aura des pertes financières

En effet, le dernier Comité de Concertation de ce 14 avril 2021 a acté une série de mesures concernant des pans entiers de notre économie. Certaines professions ont pu se réjouir de voir une série de restrictions levées et la reprise de leurs activités. Pour d’autres, comme le secteur HoReCa, les décisions actées ont été une douche froide. Michaël Vossaert contextualise : « Alors qu’une réouverture avait été dans un premier temps envisagée au 1er mai pour le secteur HoReCa, la décision d’une réouverture a été reportée au 8 mai prochain. Par ailleurs, il s’agit d’une réouverture partielle sachant que seuls les terrasses et espaces extérieurs pourront accueillir les clients. Si cette décision peut se justifier d’un point de vue sanitaire, du moins partiellement, elle pose quand même de nombreuses questions. De nombreux cafés et restaurants ne disposent tout simplement ni de terrasses, ni d’espaces extérieurs. Parmi ceux qui ont cette chance, les recettes potentielles de cette réouverture partielle ne parviendraient de toute façon pas à compenser les frais de fonctionnement et charges diverses. Ainsi, cette décision reporte encore l’entrée de recettes suffisantes pour faire vivre les professionnels du secteur. Or, après des mois et des mois de gestion on/off, ces dernières sont absolument nécessaires à la survie de certains établissements. »

Des aides supplémentaires et un label Covid-Safe

Pour DéFI, la Région bruxelloise se doit de fournir une réponse urgente et adéquate aux défis actuels mais ce n’est pas tout. DéFI demande, conformément à sa position défendue à la Région et au Fédéral depuis des mois, l’adoption urgente d’un label « covid-safe » en collaboration avec les firmes technologiques ayant développé des solutions sanitaires innovantes et la mise en place de protocoles adéquats concertés étroitement avec le trois régions du pays. DéFI souhaite par ailleurs que ces mesures soient accompagnées d’un soutien financier substantiel afin d’aider les entreprises et institutions à acquérir et installer le matériel nécessaire à une reprise de l’activité labelisée « covid-safe » la plus large et sécurisée possible.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Développement du réseau de la STIB et le choix des modes de transport
Région bruxelloise Développement du réseau de la STIB et le choix des modes de transport
“On a l’impression qu’on avance trop vite, sans concertation, et ça crée énormément de crispation”
Mobilité en Région bruxelloise “On a l’impression qu’on avance trop vite, sans concertation, et ça crée énormément de crispation”
30 lauréats pour l’appel à projets Digital Brussels
Région bruxelloise 30 lauréats pour l’appel à projets Digital Brussels
Woluwe-Saint-Lambert collectionne les distinctions
Sport Woluwe-Saint-Lambert collectionne les distinctions