ACTUALITÉS

Journée de la mobilité
“De façon ponctuelle ou permanente, nous serons tous, à un moment de notre vie, une Personne à Mobilité Réduite”
Le vendredi 30 avril 2021

Ce 30 avril, c’est la journée mondiale de la mobilité des personnes handicapées et de l’accessibilité aux bâtiments, l’occasion pour DéFI de rappeler sa position sur la mobilité pour tous.

L’importance de penser à tous les maillons de l’accessibilité 

Le Groupe DéFI au Parlement bruxellois a voulu rappeler avec la diffusion de capsules vidéos, l’importance qu’il faut accorder aux PMR dans le développement de tous projets. Marc Loewenstein, rappelle le pourcentage de personnes à mobilité réduite : “Si on prend les personnes à mobilité réduite au sens large, elles constituent 35% de la population.” 

Les situations de difficultés pour une PMR sont multiples, le député amarante les évoque : “Une personne en situation de handicap est tout d’abord une personne. Le handicap est surtout handicapant parce que la marche du trottoir est trop élevée, parce que l’administration communale ou le magasin est inaccessible, parce que le quai de gare ou du métro a été mal conçu, ou encore parce qu’une information n’est pas accessible sur internet.

Dans sa capsule vidéo, Marc Loewenstein se met dans la situation d’une PMR et à l’arrêt Erasme de la nouvelle ligne de bus 74 devant l’hôpital. Il veut montrer l’importance de la chaîne d’accessibilité. Il ne suffit pas d’avoir un arrêt accessible pour une personne à mobilité réduite qui pourra monter et descendre du bus. Il faut aller plus loin ! Pourquoi ? Parce que si cette personne veut se rendre à l’hôpital, elle devra faire un détour de 300m en chaise roulante. Pour le député bruxellois : “La mission des acteurs publics est de veiller à ce que cette chaîne de l’accessibilité soit continue du lieu de départ au lieu de destination.

“Je préfère prendre le bus car il ne faut pas de rendez-vous”

Martine, aide-soignante et PMR nous livre ses difficultés à prendre les transports en commun quotidiennement : “Je prends parfois le métro, c’est difficile, c’est pénible… D’abord, il faut réserver minimum 3h à l’avance, si pas la veille. Par exemple, quand vous prenez rendez-vous chez un médecin, vous prenez rendez-vous pour un métro parce que vous connaissez l’heure du rendez-vous chez le médecin à l’avance. Mais, quand vous sortez de chez votre médecin, vous ne pouviez pas savoir au min. 3h à l’avance, l’heure qu’il serait. Donc vous téléphonez au siège de la STIB, on vous répond “mais vous n’avez pas pris rendez-vous?”. Du coup, ça m’est déjà arrivé qu’on me fasse attendre 3h dans certaines stations de métro en plein courant d’air parce que je n’avais pas réservé trois heures auparavant.” 

Elle ajoute que certains décideurs devraient plus se pencher sur la question de l’accessibilité pour les PMR : “Tous ces décideurs, ingénieurs, architectes, toutes ses personnes qui s’occupent de l’accessibilité en tous lieux, en tous endroits, qu’une brave fée se penche sur eux et les mette 8 jours dans ma situation”.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
“De nombreux établissements ne possèdent pas de terrasses et si c’est le cas, les recettes potentielles ne seront pas suffisantes”
Région bruxelloise “De nombreux établissements ne possèdent pas de terrasses et si c’est le cas, les recettes potentielles ne seront pas suffisantes”
“Sauf cas extrême, l’intérêt de l’enfant est de vivre avec ses parents”
Fédération Wallonie-Bruxelles “Sauf cas extrême, l’intérêt de l’enfant est de vivre avec ses parents”
Former les puéricultrices à la détection des violences sexuelles chez les enfants
Fédération Wallonie-Bruxelles Former les puéricultrices à la détection des violences sexuelles chez les enfants
“Il est urgent de dépénaliser totalement l’avortement en Belgique”
IVG “Il est urgent de dépénaliser totalement l’avortement en Belgique”