ACTUALITÉS

Région bruxelloise
“CST : Je crois, qu’il faut faire appel à la responsabilisation et à la confiance plutôt que de mettre en place des actions répressives”
Le mardi 12 octobre 2021

Ce samedi 2 octobre, Didier Gosuin, bourgmestre DéFI d’Auderghem, était l’invité de l’émission de débat politique Les Experts sur BX1. Au programme : Covid Safe Ticket, taux de vaccination en Région bruxelloise, chauffeurs LVC et budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

CST et fracture numérique

Alors que le Covid Safe Ticket (CST) sera d’application dans quelques jours, le bourgmestre d’Auderghem souligne que la police n’effectuera pas de contrôles renforcés : « De façon générale à Bruxelles, notre police est en sous-effectif. Donc dans ma commune, il n’y aura pas de contrôle soutenu. Nous avons rencontré les tenanciers Horeca et nous avons distribué un même visuel fait par la commune avec des indications explicatives. Je crois surtout qu’il faut faire appel à la responsabilisation et à la confiance plutôt que de mettre en place des actions répressives. Je pense que, dans ma commune, tous les commerçants vont jouer le jeu, mais si nous avons des indications claires qu’il y a des abus quelque part, il y aura alors des contrôles. »Dans le cadre du CST, beaucoup s’inquiètent de la fracture numérique qui pourrait empêcher les personnes âgées de maintenir une vie sociale. A Auderghem, Didier Gosuin a déjà mis en place un service d’aide : « Comme certaines personnes âgées n’ont pas d’imprimantes et/ou de smartphones, mais qu’il est aussi parfois difficile pour elles de se connecter à Mysanté, nous avons mis en place un service d’aide à la commune. Les personnes âgées signent une attestation qui nous permet de se connecter à leur espace Mysanté afin de leur imprimer leur CST. »

Vaccination et médecins généralistes

Concernant les taux de vaccination en Région bruxelloise, Didier Gosuin souhaiterait que la stratégie soit davantage axée sur les médecins généralistes. « Il faut une analyse de cibles dans cette campagne de vaccination. Pourquoi ? Parce qu’on se rend compte que s’il y a des retards dans la vaccination c’est parce qu’on a cru qu’on allait pouvoir lancer un discours homogène à toute la population. Or, on aurait dû avoir des actions ciblées. 

Autre problème, pour le troisième âge par exemple où on est passé de 10 centres à 4 centres et c’est un problème. Les personnes âgées ont souvent des problèmes de mobilité. La réponse par rapport à ce public-là, qui a un haut taux de couverture par médecin généraliste, c’est justement de travailler à partir des médecins généralistes. Ils sont prêts à le faire, mais ils renâclent parce que pour vacciner, ils doivent accomplir 11 procédures différentes. Il faut travailler sur la simplification administrative et la responsabilisation des médecins généralistes. »
Retrouvez l’intégralité du débat de Didier Gosuin, ICI.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Carte blanche : « Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut « 
Région bruxelloise Carte blanche : "Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut "
Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Interviews Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
Région bruxelloise Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”
Podcast François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”