ACTUALITÉS

Crainhem
Convocations électorales légalement valables enfin envoyées !
Le mercredi 26 septembre 2018

A l’instar de Wezembeek, Rhode-Saint-Genèse, Drogenbos et Linkebeek, ce mercredi 26 septembre, les électeurs de Crainhem ont également reçu leurs convocations électorales envoyées par la commune, en application de l’arrêt du conseil d’Etat de juin 2014. Ces convocations sont les seules valables juridiquement contrairement à celles en néerlandais envoyées par le gouverneur du Brabant flamand, à la demande de la ministre flamande de tutelle N-VA Liesbeth Homans.

 

Véronique Caprasse, première échevine DéFI à Crainhem et Elisabeth de Foestraets, échevine MR, toutes deux cheffes de file sur la liste francophone DéFI-MR-Indépendants invitent les francophones qui ont reçu leur convocation en néerlandais, à la demander en français et à s’inscrire concomitamment à la commune comme citoyen(ne) francophone. Cette inscription individuelle, valable pour une période de 4 ans est renouvelable, et concerne toutes les personnes inscrites, enfants compris.

 

Dans la presse : La Dernière heure

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Olivier Maingain : « Il va falloir faire des économies à la FWB et pour cela il faudra une large majorité »
fédération wallonie-bruxelles Olivier Maingain : « Il va falloir faire des économies dans les institutions francophones et pour cela il faudra une large majorité »
A Fleurus, DéFI fait voter une motion contre l’extrême-droite
hainaut A Fleurus, DéFI fait voter une motion contre l'extrême-droite
Cécile Jodogne regrette la décision des pompiers de quitter la table des négociations syndicales
région bruxelloise Cécile Jodogne regrette la décision des pompiers de quitter la table des négociations syndicales
Pour François De Smet, « les partis démocratiques doivent s’emparer du Parlement pour réconcilier citoyens et politiques »
fédéral Pour François De Smet, « les partis démocratiques doivent s'emparer du Parlement pour réconcilier citoyens et politiques»