ACTUALITÉS

Compteurs intelligents
DéFI plaide pour un déploiement ciblé et contrôlé
Le mardi 3 juillet 2018

Après deux semaines de débats en commission Environnement, le projet d’ordonnance du gouvernement bruxellois relatif à l’organisation du marché de l’électricité et du gaz va être adopté ce mardi 3 juillet 2018 au parlement bruxellois. Pour mémoire, ce projet d’ordonnance vise notamment à encadrer le déploiement des compteurs intelligents en Région bruxelloise. A cet égard, le groupe DéFI, représenté par les députés Eric Bott et Michaël Vossaert, a été à l’initiative de plusieurs amendements qui veillent à obtenir plusieurs garanties concernant le déploiement de ces compteurs.

 

Tout d’abord, le groupe DéFI a plaidé pour un déploiement ciblé et contrôlé des compteurs intelligents c’est-à-dire un déploiement par niches obligatoires (en vue de répondre aux obligations imposées par des directives européennes) et prioritaires (par exemple pour les propriétaires de véhicules électriques ou les gros consommateurs). Ainsi, ce seront surtout les gros consommateurs de plus de 6.000 kwh/an qui seront concernés par les niches prioritaires. Pour rappel, la consommation moyenne d’électricité à Bruxelles est de 3.000 kwh/an ce qui exonère donc 80% des Bruxellois.

 

Ensuite, dans un souci de protection de la vie privée, le groupe DéFI a demandé et obtenu par amendement qu’il y ait une activation des fonctionnalités communicantes uniquement sur demande des consommateurs et non par défaut comme le prévoyait initialement le projet d’ordonnance.

 

Par ailleurs, le groupe DéFI a exigé qu’une étude spécifique, transversale et indépendante qui démontre l’opportunité économique, environnementale et sociale du déploiement des compteurs intelligents en Région bruxelloise soit réalisée dans les 3 ans suivant l’entrée en vigueur de l’ordonnance.

 

Enfin, en vertu du principe de précaution, le groupe DéFI a présenté un amendement afin qu’une étude indépendante et comparative internationale visant à dégager un diagnostic objectif de l’électrosensibilité et à définir son impact sur le plan sanitaire en Région bruxelloise soit rapidement menée. Alors que l’électrosensibilité touche entre 1 et 3% de la population, le groupe DéFI, à l’initiative de l’amendement, se réjouit qu’il ait été adopté à l’unanimité.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Budget : Les mauvais choix économiques du gouvernement conduisent à ce que la Belgique enregistre parmi les plus faibles taux de croissance
Budget Les mauvais choix économiques du gouvernement conduisent à ce que la Belgique enregistre parmi les plus faibles taux de croissance
Politique : Olivier Maingain était l’invité de L’Interview sur BX1
Politique Olivier Maingain était l'invité de L'Interview sur BX1
Mutilations génitales féminines en Belgique : Pour un contrôle des organes génitaux externes des filles à risque
Mutilations génitales féminines en Belgique Pour un contrôle des organes génitaux externes des filles à risque
Survol : DéFI exige que le fédéral mette fin aux infractions relatives à l’arrêté Gosuin !
Survol DéFI exige que le fédéral mette fin aux infractions relatives à l’arrêté Gosuin !