ACTUALITÉS

Communes à facilités
DéFI défend l’existence d’écoles maternelles et primaires francophones !
Le mercredi 14 mars 2018

Ce jeudi 15 mars, en séance plénière de la Chambre, sera prise en considération une proposition de loi spéciale déposée par les députés Vuye & Wouters ainsi que par le Vlaams Belang. Cette proposition vise à supprimer les facilités linguistiques en matière d’enseignement dont bénéficient aujourd’hui les six communes à facilités de la périphérie bruxelloise et les communes à facilités de la frontière linguistique.

 

Comme l’expliquent Sophie Rohonyi, présidente de DéFI Périphérie et Véronique Caprasse, députée fédérale DéFI : “Ce texte confirme nos craintes, à savoir que c’est l’ensemble des communes à facilités qui sont aujourd’hui remises en cause par les nationalistes flamands: ils commencent par Renaix et Biévène pour viser ensuite l’ensemble des communes à facilités, de la même manière qu’ils commencent par les facilités en matière d’enseignement pour viser ensuite et certainement les facilités en matière administrative. Cette démarche s’inscrit dans leur projet d’une Flandre unilingue  faisant fi de l’existence de populations francophones et d’autres appartenances linguistiques. Elle vise à priver les écoliers francophones d’un enseignement d’importance et de grande qualité dans leur langue et, finalement, à compliquer la vie des habitants plutôt qu’à apporter la paix communautaire. Faut-il rappeler que, dans les communes à facilités, les francophones sont majoritaires?”

 

DéFI tient également à rappeler que les facilités n’ont en aucun cas été accordées à titre “transitoire”, le temps que les francophones “s’intègrent” dans leur commune. Les facilités constituent en effet des droits acquis qui sont protégés par la Constitution, comme l’ont rappelé la Cour constitutionnelle et le Conseil d’Etat. Ces droits ne peuvent donc être remis en cause sous peine de violer le principe de loyauté fédérale.

 

DéFI déposera ainsi, dans chaque conseil communal concerné – ainsi qu’à Bruxelles, en guise de solidarité – une motion appelant tous les démocrates à défendre le régime des facilités linguistiques et à rejeter toute politique d’assimilation des non-néerlandophones de Flandre.

 

Thématiques populaires
Culture Discrimination Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé
AUTRES ACTUALITÉS
Politique : Olivier Maingain était l’invité de Bel-RTL
Politique Olivier Maingain était l'invité de Bel-RTL
Carrefour : Didier Gosuin approuvera le plan de restructuration
Carrefour Didier Gosuin approuvera le plan de restructuration
Roux : DéFI Charleroi dit non à l’implantation de CEYLAN-TECHNICS
Roux DéFI Charleroi dit non à l’implantation de CEYLAN-TECHNICS
Communales 2018 : Emmanuel De Bock est tête de liste à Uccle, Joëlle Maison deuxième candidate
Communales 2018 Emmanuel De Bock est tête de liste à Uccle, Joëlle Maison deuxième candidate