ACTUALITÉS

Communales 2018
Emmanuel de Hemricourt a présenté ses candidats et ses priorités pour Saint-Gilles !
Le vendredi 6 juillet 2018

« La section saint-gilloise de DéFI compose actuellement sa liste pour les élections communales. Une vingtaine de candidats sont déjà connus », peut-on lire dans l’édition bruxelloise de Sudpresse  La Capitale, ce vendredi 6 juillet. Emmanuel de Hemricourt de Grunne, tête de liste DéFI, a annoncé être en mesure de présenter une liste à Saint-Gilles « assez jeune, avec beaucoup de candidats d’ouverture » pour les élections communales d’octobre prochain !

Des candidats représentants tous les quartiers de Saint-Gilles

Emmanuel de Hemricourt de Grunne sera suivi d’Anne Spoiden. Ancienne directrice des librairies à l’UCL, la deuxième de liste connaît très bien la commune et y vit depuis longtemps, dans le quartier de la rue d’Albanie. Son ambition : améliorer la démocratie participative au sein de la commune, pour toutes les catégories d’âge ! 

Serge Lox (3e), est commerçant, militant de longue date et vit rue Jourdan. Il connaît très bien la commune et ses infrastructures sportives. Sonia Hammache (4e) est une citoyenne et une artiste accomplie. Elle s’intéresse tout particulièrement à la musique à Saint-Gilles et connaît bien le quartier du haut de la chaussée d’Alsemberg. Eric Rifflet (5e) est entrepreneur spécialisé en développement et énergies durables. Il vit dans le quartier Bosnie. Ali Raad (19e) est un médecin de quartier qui connaît bien les Saint-Gillois et la précarité du tissu socio-économique. Il est proche de la place Beethléem. Marie-Grazia Colombo Lunghi (20e), milite pour qu’un parc soit installé rue de la Victoire. En d’autres termes, la liste DéFI Saint-Gilles compte des candidats impliqués dans la vie de leur quartier !

Les priorités de DéFI Saint-Gilles

  • L’éthique en politique et la bonne gouvernance

DéFI prévoit de mettre fin au cumul des mandats pour les échevins et bourgmestres. En outre, DéFI veut mettre en place une charte éthique que les mandataires signeront en début de législature.

  • Les missions de prévention de la police de proximité

DéFI favorisera la mise en place de Koban, « mini-commissariats » implantés dans les quartiers, avec des agents de quartier plus proches des citoyens, afin de diminuer le sentiment d’insécurité.

DéFI Saint-Gilles prévoit également de mettre la priorité sur la communication des autorités communales, la rationalisation des dépenses, les missions de prévention de la police de proximité ou encore la stratégie en matière de gestion du trafic de transit.

Dans la presse :

La Capitale

La Meuse

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Grez-Doiceau vote une motion en faveur d’un service citoyen pour les jeunes
Brabant wallon Grez-Doiceau vote une motion en faveur d’un service citoyen pour les jeunes
Jean-Noël Gillard : « Nos électeurs en Wallonie, ce sont toutes les personnes qui peuvent se reconnaître dans un projet qui rassemble »
Charleroi Jean-Noël Gillard : "Nos électeurs en Wallonie, ce sont toutes les personnes qui peuvent se reconnaître dans un projet qui rassemble"
Luc D’Hondt : « Nous organisons des réunions citoyennes afin que notre travail soit toujours en adéquation avec les besoins des wavrien(ne)s »
Communales, un an après : Wavre Luc D'Hondt : "Nous organisons des réunions citoyennes afin que notre travail soit toujours en adéquation avec les besoins des wavrien(ne)s"
DéFI demande le lancement de négociations pour un plan interfédéral de lutte contre le racisme
incendie du centre fedasil de bilzen DéFI demande le lancement de négociations pour un plan interfédéral de lutte contre le racisme