ACTUALITÉS

Communales 2018
DéFI Waterloo a présenté sa liste et ses priorités
Le lundi 11 juin 2018

Ce lundi 11 juin, DéFI Waterloo a présenté à la presse sa liste et ses priorités en vue des élections communales d’octobre prochain.

Composée de 31 candidats et tirée par Fiorella Iezzi, la liste DéFI a de l’ambition. « Des citoyens pour des citoyens« , précise-t-elle. Christophe Vanoerbeek, responsable des projets de nouvelles lignes de métro à Bruxelles, poussera la liste.

L’objectif est de peser au conseil communal. On découvre des candidats qui se posent en gestionnaire, proposant des pistes constructives allant du logement à la mobilité écoresponsable.

Juriste à Bruxelles Mobilité, Fiorella Iezzi sera à la fois tête de liste à la commune de Waterloo et à la province du Brabant wallon, dans le district de Nivelles.

Parmi ses préoccupations majeures : le logement. Elle suggère la promotion du logement moyen, afin de permettre aux jeunes de rester dans la commune : « Cela pourrait se faire par le remboursement partiel progressif de centimes additionnels au précompte immobilier. Des logements aussi pour les personnes à mobilité réduite ou encore un soutien au logement intergénérationnel ou logement kangourou : Il s’agit de permettre à des personnes âgées d’organiser la partition de leur habitation de manière à accueillir, sous le régime de la location ou de la vente, des personnes d’une génération plus jeune à la recherche d’un logement. »

Metin Tumbas, 2e candidat, souhaite renforcer la sécurité. Cela va des patrouilles pédestres et cyclistes à l’augmentation des gardiens de la paix en passant par la mise en place d’antennes de proximité de type Koban : «Il s’agit d’un concept japonais qui consiste en de microcommissariats de quartier qui renforcent la sécurité publique et aboutissent à d’excellents résultats

En matière de bonne gouvernance, DéFI Waterloo ne reste pas en reste. Marc Beliën, 4e candidat, estime nécessaire de mettre en place « une évaluation systématique des politiques publiques« , la suppression de la rémunération des mandats dérivés, la mise en place d’un cadastre des mandats communaux et paracommunaux, la retransmission des conseils communaux sur le site de la commune et l’adoption d’un code éthique des mandataires.

Enfin, en matière de développement territorial, Christophe Vanoerbeek dénonce « les moustiques en acier qui nous réveillent la nuit« , constate qu’il « est de plus en plus difficile de se promener sur les trottoirs dans les quartiers. On y trouve des haies mal taillées ou des voitures en stationnement, quand les trottoirs ne sont pas en mauvais état. D’où la nécessité de
mener des campagnes de sensibilisation à la sécurité routière et de favoriser tous les types de mobilité. »

« Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. Et c’est ce qui compte pour nous« , conclut Fiorella Iezzi.

Enfin, pour le président de DéFI, Olivier Maingain, également présent ce lundi, clarté, cohérence et constance doivent être nos maîtres mots. Et rappeler que nous ne réaliserons aucun accord préélectoral. Pour le reste, on verra au soir du 14 octobre. Il vaut parfois mieux être libre dans l’opposition que muselé au sein d’une majorité qui n’accepterait pas notre programme.

Dans la presse :

Le Soir

Sudpresse

Tv com

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Périphérie : Les Francophones de Flandre privés de programmes radio de la RTBF ?
Périphérie Les Francophones de Flandre privés de programmes radio de la RTBF ?
Elections 2018 : DéFI attire aussi les jeunes en périphérie bruxelloise
Elections 2018 DéFI attire aussi les jeunes en périphérie bruxelloise
Province de Namur : DéFI entre au Conseil provincial
Province de Namur DéFI entre au Conseil provincial
Arrondissement de Charleroi : DéFI obtient 6 élus communaux
Arrondissement de Charleroi DéFI obtient 6 élus communaux