ACTUALITÉS

Communales 2018
DéFI Namur est en ordre de marche !
Le mercredi 6 juin 2018

Depuis l’annonce, en décembre dernier, d’une liste DéFI à Namur, tirée par Pierre-Yves Dupuis,  l’engouement pour celle-ci se confirme jour après jour.

 

Récemment, la publication d’un sondage iVox, commandité par le groupe Sudpresse, indique le taux de confiance de plus élevé pour la tête de liste DéFI. “Je suis surpris qu’on soit placé si haut, mais en même temps, on se démène, on bosse pour !”, confie Pierre-Yves Dupuis.  

 

(Re)découvrez les raisons qui expliquent l’engagement de Pierre-Yves Dupuis ici.

 

Et, Pierre-Yves Dupuis n’a pas cessé de travailler pour faire une liste citoyenne et dynamique. Ce mercredi 6 juin, il a ainsi organisé une conférence de presse pour annoncer l’ensemble de ses colistiers. Accompagnée par le président de DéFI Olivier Maingain, la tête de liste DéFI a pu bénéficier du soutien massif de son équipe. Les Namurois connaissaient déjà certaines personnalités comme Françoise Kinet (2e), Maxime Jonard (3e) ou encore Bernard Ducoffre (45e).

 

Pierre-Yves Dupuis évoque “une alternative politique crédible sur Namur”, qui mise sur “la bonne gouvernance et l’éthique politique” tout en respectant “le travail effectué depuis des décennies par les partis traditionnels” , épinglant ceux qui, voulant améliorer la qualité de vie des Namurois, se sont lassés, fourvoyés, essoufflés.

 

Françoise Kinet souligne la nature de la liste. “Pas un candidat sur les 47 n’est un professionnel de la politique, pas un n’est issu d’un cabinet. Nous avons tous des métiers à côté de notre engagement, et nous ne dépendons financièrement d’aucun mandat politique. Cela garantit notre liberté de parole et d’expression.

 

Pierre-Yves Dupuis s’est donc entouré de candidats/es engagés/ées et motivés/ées pour faire bouger les lignes dans la capitale wallonne. Sa liste s’illustre par une véritable mixité, avec des candidats de tous les âges, de toutes les professions et de tous les quartiers. Les Namurois pourront aisément s’identifier à travers les 47 colistiers. Il était important que tout le monde soit justement représenté. En effet, contrairement aux partis traditionnels, les jeunes n’ont pas été oubliés, comme Julien Lemoine (4e), 19 ans, qui s’engage pour “que la politique s’intéresse enfin aux jeunes”.

 

En outre, au coeur de cette liste, on retrouve une multitude de courants idéologiques, confirmée par des candidats ayant des sensibilités différentes.

 

DéFI Namur a également profité de cette conférence de presse pour dévoiler son logo de campagne.

 

Dans la presse :

La Dernière heure

L’Avenir

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Périphérie : Les Francophones de Flandre privés de programmes radio de la RTBF ?
Périphérie Les Francophones de Flandre privés de programmes radio de la RTBF ?
Elections 2018 : DéFI attire aussi les jeunes en périphérie bruxelloise
Elections 2018 DéFI attire aussi les jeunes en périphérie bruxelloise
Province de Namur : DéFI entre au Conseil provincial
Province de Namur DéFI entre au Conseil provincial
Arrondissement de Charleroi : DéFI obtient 6 élus communaux
Arrondissement de Charleroi DéFI obtient 6 élus communaux