ACTUALITÉS

Commerce extérieur
Forte hausse des investissements étrangers à Bruxelles
Le mardi 4 juin 2019

Le flux d’investissements étrangers à Bruxelles a augmenté de 65% en 2018 par rapport à 2017 (61 projets contre 37). C’est ce que révèle aujourd’hui le rapport d’EY sur les investissements étrangers en Belgique. Cette croissance concorde avec la forte augmentation (+50%) du nombre d’entreprises étrangères accompagnées par hub.brussels, l’Agence bruxelloise pour l’Accompagnement de l’Entreprise, sur cette même période et par la campagne Brexit, menée par la secrétaire d’Etat DéFI en charge du Commerce Exterieur de la Région bruxelloise Cécile Jodogne.

Ciblée sur des secteurs clés pour Bruxelles (audiovisuel, sciences du vivant et finance et assurance), la campagne Brexit, menée par Cécile Jodogne met l’accent sur l’expertise bruxelloise dans ces domaines et sur l’approche pragmatique des autorités de contrôle (notamment dans les secteurs des assurances et de l’audiovisuel). Délivrée à des moments clés du processus de négociation, cette campagne a été largement relayée dans la presse locale, européenne et internationale (articles dans FT, Times, Daily Mail). Cela a permis de maintenir constante (15%) la part des entreprises britanniques dans le flux des investissements étrangers à Bruxelles. Les effets de cette campagne ont aussi porté au-delà du seul Royaume-Uni en touchant des entreprises d’autres pays préoccupées de ses conséquences. Les Etats-Unis redeviennent ainsi la première source d’investissements (21%), devant la France (19%).

« Ces chiffres sont un excellent indicateur pour la Région bruxelloise. Tout au long de mon mandat, je me suis avant tout mise à disposition des investisseurs en écoutant leurs besoins. Dans le cadre du Brexit, il fallait surtout rassurer les investisseurs pour qui le choix des Britanniques est une inquiètude constante depuis 3 ans déjà. Je suis ravie d’avoir fait de la Région bruxelloise un pont magnifique entre le Royaume-Uni et  l’Union européenne. » explique Cécile Jodogne.

15 emplois après 5 ans

Si Bruxelles suit de très près la Flandre en termes d’implantations d’entreprises étrangères (39% pour Bruxelles, 40% pour la Flandre), en termes d’emploi, l’écart est plus important (plus de 5.000 en Flandre contre une centaine à Bruxelles). Sur l’ensemble du pays, la majorité des implantations concerne des activités de logistiques et de productions, à Bruxelles, elles sont largement dominées par les activités de services et plus particulièrement de « Sales & Marketing » (70%). Ces profils d’investissements très différents expliquent l’écart en termes d’emplois créés au moment de l’implantation. L’annonce d’un investissement dans un site de production s’accompagne de projections d’emplois car elles conditionnent le calibrage des installations et l’octroi éventuel de subsides. En revanche, dans le cas d’implantation d’entreprises de services, le recrutement se fait généralement en fonction de l’évolution du business. Une étude interne réalisée par hub.brussels montre qu’une entreprise étrangère démarrant à Bruxelles avec 2 personnes, emploiera en moyenne 15 personnes après 5 ans. « C’est tout le sens de mon action depuis 4 ans. J’ai multiplié les missions pour rencontrer les investisseurs à travers le monde et j’ai focalisé mon attention sur les entreprises ayant un potentiel de création d’emploi dans notre Région. » indique Cécile Jodogne.

 À propos de hub.brussels

L’Agence bruxelloise pour l’Accompagnement de l’Entreprise propose, gratuitement, un ensemble de solutions et de conseils pour les start-ups et les scale-ups à Bruxelles et au-delà, ainsi que des services axés sur la stratégie, l’innovation, le financement, le clustering et l’internationalisation.

Ses équipes accompagnent la réflexion et l’évolution des entreprises bruxelloises, de l’idée à la réalisation, et facilitent leurs démarches en ce sens. Elles épaulent également les entreprises souhaitant s’exporter hors des frontières de la Région/du pays, de même qu’elles stimulent les investissements étrangers vers Bruxelles.

En tant qu’Agence de stimulation économique, hub.brussels initie de nouvelles dynamiques au sein de l’écosystème bruxellois, en élaborant des projets pilotes, en établissant des connexions entre les acteurs privés et publics du monde économique, afin de renforcer les liens existants et de créer des opportunités.

L’Agence est force de proposition auprès du Gouvernement, de par sa connaissance précise de l’écosystème économique bruxellois. Indicateurs statistiques et pratiques de terrain lui permettent d’effectuer un monitoring éclairant et éclairé du secteur et du territoire, et d’appuyer ainsi les pouvoirs publics.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Olivier Maingain propose de désigner une personnalité de la société civile comme commissaire européen
interview Olivier Maingain propose de désigner une personnalité de la société civile comme commissaire européen
DéFI souhaite le retour des kiosques urbains à Liège
région wallonne DéFI souhaite le retour des kiosques urbains à Liège
Schaerbeek va installer son Conseil du bien-être animal
région bruxelloise Schaerbeek va installer son Conseil du bien-être animal
Journée mondiale de l’aide humanitaire : lutter contre les trafiquants d’êtres humains, non contre ceux qui sauvent des vies
Journée mondiale de l'aide humanitaire Lutter contre les trafiquants d’êtres humains, non contre ceux qui sauvent des vies