ACTUALITÉS

Covid-19
“Combattre ce virus en démocratie nous oblige à convaincre, à communiquer, à gagner la bataille de l’adhésion. Or cette bataille nous sommes en train de la perdre”
Le vendredi 16 octobre 2020

Un comité de concertation est prévu ce vendredi 16 octobre et donnera sans doute lieu à de nouvelles mesures de lutte contre la deuxième vague de coronavirus qui touche actuellement notre pays. 

Alors que les conditions sanitaires se dégradent, François De Smet, député fédéral et président de DéFI, a interpellé le premier ministre, Alexander De Croo, ce jeudi 15 octobre à La Chambre.

“Combattre un virus en démocratie nous oblige à convaincre et à fédérer”

Pour notre président, « ce virus est une école d’humilité collective. Il faut le reconnaître. Le problème du combat contre ce virus est que nous vivons en démocratie : nous ne pouvons pas – et c’est heureux – mettre un policier dans chaque bar, chaque restaurant, chaque école ou encore chaque famille. Combattre ce virus en démocratie nous oblige à convaincre, à communiquer, à fédérer, à gagner la bataille de l’adhésion. Or cette bataille nous sommes en train de la perdre. 

Nous la perdons parce que le gouvernement sortant, juste avant de remettre son tablier, a envoyé un message d’assouplissement dont on voit aujourd’hui combien il était erroné.

Nous la perdons parce que, en conséquence de l’éclatement des compétences, il n’existe toujours pas un plan national de lutte contre les pandémies. 

Nous la perdons parce que depuis des semaines nous assistons à des mesures désordonnées qui ne convainquent pas, tels que des couvre-feux partiels en province et au coeur de la nuit, des restrictions sur des cafés ou des buvettes de clubs de sport.

Nous la perdons parce que ce qui a été fait depuis quelques semaines ne paraît pas assez fort pour être perçu comme efficace, et pas assez cohérent pour être crédible.  

Nous la perdons enfin parce que nous n’avons pas d’approche cohérente des foyers de contamination. Certains font l’objet de mesures contraignantes, comme les bars et les familles, et d’autres ne sont même pas soumis à un protocole clair, comme les entreprises. Pour gagner une telle bataille dans une démocratie, il faut que les mesures soient appliquées et donc perçues comme nécessaire et justifiées. Il est temps de rassembler les messages épars et de leur donner un sens, de toute urgence. Car la boule de neige est en train de devenir avalanche.

L’arrivée du baromètre de l’épidémie est une bonne chose si c’est un outil de clarification et pas de complication. Il faut être particulièrement attentif à la communication des nouvelles mesures et des nouveaux outils à destination des citoyens. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Woluwe-Saint-Lambert obtient le titre de « Commune du commerce équitable »
développement durable Woluwe-Saint-Lambert obtient le titre de « Commune du commerce équitable »
“Il faut offrir à la population des perspectives, tout en évitant une troisième vague”
Covid-19 “Il faut offrir à la population des perspectives, tout en évitant une troisième vague”
Le budget bruxellois en hausse de 33%
Bien-être animal Le budget bruxellois en hausse de 33%
Une nouvelle mesure pour aider les chercheurs d’emploi, dont l’entreprise a fait faillite, à rebondir
Région bruxelloise Une nouvelle mesure pour aider les chercheurs d’emploi, dont l’entreprise a fait faillite, à rebondir