ACTUALITÉS

CETA
Il est urgent de saisir la Cour de Justice européenne !
Le lundi 27 mars 2017

Ce vendredi 24 mars, le Centre d’études Jacques Georgin (CEG), en présence de Charles-Etienne Lagasse, présidente du CEG, Philippe Binet, vice-président du CEG et Christophe Verbist, directeur du CEG, a donné une conférence de presse avec le cabinet Sybarius à la Chambre sur le dossier CETA  et sa compatibilité avec les traités européens.

L’objectif ? Mettre en évidence l’enjeu de la saisine de la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) par l’Etat belge quant à la compatibilité du CETA avec le Traité européen et l’impact de l’avis de la CJUE sur la suite de la procédure de ratification du CETA. 

Le Gouvernement fédéral se doit de saisir la Cour dans les six mois suivant la déclaration relative au CETA. Le CEG rappelle combien la saisine de la Cour a un intérêt juridique mais aussi politique, et qu’il convient que l’Etat belge s’engage rapidement dans cette voie.


Pour le CEG, vérifier la compatibilité du CETA avec le droit européen par la Cour est indispensable avant la ratification du CETA.

La RTBF en parle. 

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI veut supprimer à terme les collectes de poubelles à Bruxelles pour les remplacer par des conteneurs de quartiers
Bruxelles DéFI veut supprimer à terme les collectes de poubelles à Bruxelles pour les remplacer par des conteneurs de quartiers
Pour Olivier Maingain, si la N-VA veut bloquer Bruxelles, il faudra la détermination de DéFI pour l’isoler
élections 2019 Pour Olivier Maingain, si la N-VA veut bloquer Bruxelles, il faudra la détermination de DéFI pour l'isoler
Pour DéFI, la justice n’est pas un luxe mais un bien de première nécessite !
Hainaut Pour DéFI, la justice n'est pas un luxe mais un bien de première nécessite !
DéFI souhaite exonérer de tout impôt les premiers 13.670 € de revenus par an pour pallier l’affaiblissement du pouvoir d’achat
Brabant wallon DéFI souhaite exonérer de tout impôt les premiers 13.670 € de revenus par an pour pallier l'affaiblissement du pouvoir d'achat