ACTUALITÉS

Catalogne
Il y a un problème belgo-belge du seul fait du comportement de la N-VA !
Le mercredi 8 novembre 2017

La crise catalane était à l’ordre du jour de la commission de l’Intérieur au parlement fédéral ce mercredi 8 novembre. Olivier Maingain, président de DéFI, a tenu à faire entendre la voix de DéFI.

« Je considère que le débat concernant les conditions d’arrestation de dirigeants politiques catalans relève de l’appréciation du pouvoir judiciaire. Nous ne pouvons pas prétendre, en Europe, être
garants d’un État de droit et de l’indépendance du pouvoir judiciaire et considérer que les procédures judiciaires en cours seraient instrumentalisées par le politique« , défend le président de DéFI.

DéFI s’interroge sur le bien-fondé des inclinations pénales que l’on fait porter sur certains leaders politiques catalans. « Mais on peut encore faire confiance aux pouvoirs judiciaires de notre pays et de l’Espagne et aux recours éventuels devant des juridictions supranationales, comme la Cour européenne des droits de l’homme, pour faire prévaloir les libertés fondamentales de notre pays et de notre État de droit« , assure Olivier Maingain.

Pour le président de DéFI, sur le plan politique, il n’y a pas de dossier belgo-catalan. Il y a aujourd’hui un problème belgo-belge du seul fait du comportement de certains ministres du gouvernement fédéral !

Les projecteurs de l’Europe sont braqués sur le gouvernement De Wever/Michel parce que des ministres importants ont décidé d’adopter un a priori sans nuance et sans analyse sur ce qui se passe dans le débat institutionnel espagnol. Il n’appartient pas à chaque État d’évaluer les situations politiques des autres États membres de l’Union européenne. « Mais quand on veut le faire, il faut le faire avec une certaine crédibilité« , pointe Olivier Maingain.

Aujourd’hui, l’Europe s’intéresse aux ministres N-VA mais elle sait aussi de plus en plus ce qu’ils sont et ce qu’est ce parti : non seulement qu’il est indépendantiste mais qu’il n’est pas non plus
toujours honorable sur le plan démocratique.

« C’est cela l’image qui est en train de percer au niveau européen parce que vos ministres, monsieur le Premier ministre, se permettent de faire la leçon aux autres« , dénonce le président de DéFI.

Mais quand on veut faire la leçon, il faut être soi-même respectable. « Je crains que, par l’attitude des ministres N-VA, nous fassions courir un risque majeur au rôle européen de la Belgique. Je crains qu’un jour, des voix en Europe puissent remettre en question Bruxelles comme siège des institutions européennes parce que le rôle européen de Bruxelles dans son impartialité et dans sa dimension novatrice et prospective pour l’avenir de l’Europe est remis en cause par les fanatiques de la N-VA« , déplore Olivier Maingain.

Toutefois, pour le Premier ministre, il y a une crise politique en Espagne, pas en Belgique !

« La N-VA continuera à vous soumettre à ce supplice chinois du goutte-à-goutte monsieur le Premier ministre. Inlassablement, la N-VA est en train de forcer l’évolution de ce pays, en contradiction avec sa tradition, notamment, européenne« , déclare le président de DéFI.

Pour DéFI, les chefs de gouvernement et d’État doivent avoir le courage de dire qu’on ne construit pas l’avenir de l’Europe sur la rupture des solidarités que veulent tous les nationalistes en Europe. « Car, telle est bien la plus grande menace pour l’avenir de l’Europe. Et, cela, monsieur le Premier ministre, vous ne l’avez pas dit!« , conclut-il.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI veut supprimer à terme les collectes de poubelles à Bruxelles pour les remplacer par des conteneurs de quartiers
Bruxelles DéFI veut supprimer à terme les collectes de poubelles à Bruxelles pour les remplacer par des conteneurs de quartiers
Pour Olivier Maingain, si la N-VA veut bloquer Bruxelles, il faudra la détermination de DéFI pour l’isoler
élections 2019 Pour Olivier Maingain, si la N-VA veut bloquer Bruxelles, il faudra la détermination de DéFI pour l'isoler
Pour DéFI, la justice n’est pas un luxe mais un bien de première nécessite !
Hainaut Pour DéFI, la justice n'est pas un luxe mais un bien de première nécessite !
DéFI souhaite exonérer de tout impôt les premiers 13.670 € de revenus par an pour pallier l’affaiblissement du pouvoir d’achat
Brabant wallon DéFI souhaite exonérer de tout impôt les premiers 13.670 € de revenus par an pour pallier l'affaiblissement du pouvoir d'achat