ACTUALITÉS

Bruxelles
Le Selor n'a plus le monopole des certificats linguistiques
Le vendredi 6 octobre 2017

L’arrêt de la Cour constitutionnelle annulant ce jeudi 5 octobre un article de la loi sur l’emploi des langues en matière administrative est très clair : Le Selor ne sera désormais plus le seul organisme habilité à délivrer des certificats de connaissance linguistique pour les services locaux à Bruxelles.

Olivier Maingain, président de DéFI, se réjouit de cet arrêt.

La commune de Woluwe-Saint-Lambert (DéFI) ainsi que l’Association de promotion des droits humains et des minorités (ADHUM) – l’une des associations des Francophones de Flandre – ont en effet saisi la Cour constitutionnelle, pointant une discrimination envers les services locaux bruxellois.

La Cour constitutionnelle leur a donné raison.

« C’est une très bonne nouvelle car on sait que le Selor n’a pas toujours une très bonne appréciation de la maîtrise linguistique de certains candidats« , indique Olivier Maingain.

Pour le président de DéFI, exiger de n’avoir que le titre du Selor pour accéder à certaines fonctions à Bruxelles constitue bien une discrimination à l’embauche.

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Droits des femmes : Fatoumata Sidibé propose de féminiser l’espace public
Droits des femmes Fatoumata Sidibé propose de féminiser l’espace public
Budget 2019 : Pour DéFI, l’accord gouvernemental manque d’ambition !
Budget 2019 Pour DéFI, l’accord gouvernemental manque d'ambition !
Crainhem : DéFI présentera une liste de rassemblement francophone
Crainhem DéFI présentera une liste de rassemblement francophone
L’interopérabilité entre les sociétés de transports publics : Du constat d’échec et de gaspillage d’argent public aux perspectives d’avenir
L'interopérabilité entre les sociétés de transports publics Du constat d’échec et de gaspillage d’argent public aux perspectives d’avenir