ACTUALITÉS

Bruxelles
Pour Michaël Vossaert, une bonne gestion à tous les niveaux de pouvoir est possible
Le samedi 2 juin 2018

A l’approche du Congrès de DéFI Bruxelles, qui aura lieu ce dimanche 3 juin, Michaël Vossaert, président de DéFI Bruxelles et tête de liste DéFI à Molenbeek, a dévoilées quelques  premières grandes lignes dans La Capitale du 2 juin. “Nous ne voulons pas jouer les chevaliers blancs mais nous avons des exigences et DéFI peut faire valoir une bonne gestion à tous les niveaux où il est au pouvoir”.

 

  • Bonne gouvernance

 

Au coeur du programme : la bonne gouvernance. Les propositions de DéFI sont nombreuses dans ce domaine et certaines font parler d’elles comme la proposition d’ordonnance relative au décumul intégral en Région bruxelloise. –Michaël Vossaert assure que DéFI appliquera l’incompatibilité entre le mandat de député et la fonction exécutive locale, peu importe le nombre d’habitants de la commune concernée.

 

De plus, DéFI entend supprimer la rémunération des mandats dérivés liés aux fonctions de bourgmestre, échevin ou président de CPAS.

 

  • Sécurité

 

Le Congrès bruxellois compte également aborder les questions de sécurité, en proposant le développement d’antenne de type “Koban” pour renforcer la présence policière. “Nous sommes clairement dans une philosophie de décentralisation, avec une seule réserve : il ne faut pas que cela entraîne une surcharge administrative ni que cela se fasse au détriment de la présence policière en rue”.

 

Michaël Vossaert ajoute que “DéFI exigera de l’État fédéral qu’il accorde un statut aux gardiens de la paix afin de valoriser et pérenniser leur fonction jugée importante en termes de prévention”.

 

 

  • Préserver la classe moyenne

 

 

La classe moyenne est l’une des premières victimes de la mauvaise gestion bruxelloise. DéFI tient à ne pas la laisser pour compte, en proposant une harmonisation fiscale et une baisse de l’imposition sur le revenu. Michaël Vossaert explique aussi qu’il faut “encourager le remboursement d’une partie des centimes additionnels communaux pour les jeunes qui achètent un bien dans une commune, mais aussi pour les propriétaires qui mettent un bien à finalité sociale sur le marché locatif”.

 

Avec ce congrès prévu ce dimanche 3 juin, DéFI Bruxelles lance officiellement sa campagne.

 

Dans la presse papier également : La Capitale

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Droits linguistiques :  DéFI gagne un nouveau combat pour la défense du régime des facilités !
Droits linguistiques DéFI gagne un nouveau combat pour la défense du régime des facilités !
Pour Olivier Maingain, voter DéFI est voter pour une société clairement plus juste, apaisée et rassembleuse
élections 2019 Pour Olivier Maingain, voter DéFI est voter pour une société clairement plus juste, apaisée et rassembleuse
DéFI est favorable à la suppression progressive des voitures-salaire et à leur remplacement par du net
mobilité DéFI est favorable à la suppression progressive des voitures-salaire et à leur remplacement par du net
Les associations de défense des animaux saluent DéFI comme parti à la pointe du combat pour le bien-être animal
élections 2019 DéFI est à la pointe du combat pour le bien-être animal