ACTUALITÉS

région bruxelloise
Bilan des ministres DéFI (2/2) : Didier Gosuin
Le jeudi 16 mai 2019

Didier Gosuin a occupé durant toute cette législature  le poste de ministre bruxellois de l’Economie, de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Il était aussi en charge de la Santé, du Budget et de la Fonction publique au sein de Cocom (Commission communautaire commune). Son bilan est unanimement reconnu tant par la presse qui lui a attribué le titre de meilleur ministre du pays, que dans les milieux économiques ou parmi les citoyens bruxellois qui ont pu bénéficier de sa politique. Il a pu appliquer à la Région bruxelloise une vision qui correspond à l’ADN de DéFI, un libéralisme social pragmatique, mélange de stimulation publique et d’initiative privée.

Economie. L’économie bruxelloise a connu un véritable coup de boost, notamment en direction des secteurs en croissance : aide aux start-ups, soutien au secteur digital, plan en faveur de l’économie circulaire. Le projet Be.circular a permis d’investir déjà 5 millions d’euros en faveur d’un secteur pourvoyeur de richesses et d’emploi local. Le taux de création d’entreprises à Bruxelles est le plus élevé du pays (12,9%, soit un niveau de plus de deux points supérieur aux autres Régions).  La création du plan Small Business Act destiné aux besoins des PME s’est traduit par une batterie de 77 mesures qui ont été à 74% réalisées en deux ans. Le plan OpenSoon développé par Hub.brussels a permis la création de 75 nouveaux commerces originaux par an. Enfin, Didier Gosuin a porté sur les fonts baptismaux un Plan industriel visant à redresser la courbe industrielle bruxelloise à partir de 2020.

Emploi. Le bilan de la politique d’emploi de Didier Gosuin fait l’unanimité avec comme résultat le plus visible la baisse du chômage des jeunes, fruit notamment de la mise en place de la Garantie Jeunes (un stage, une formation ou un contrat proposé dans l’année). Grâce à cette baisse continue du chômage des moins de 25 ans depuis 1992, le chômage des jeunes à Bruxelles est revenu à son niveau le plus bas depuis 1990 (21% contre 31% en 2013, soit une baisse de 39% en 5 ans) alors que, durant cette période,  la démographie bruxelloise a grimpé de 250.000 habitants (l’équivalent de la ville de Gand), souvent jeunes et sous-qualifiés. Le chômage à Bruxelles a baissé, en avril 2019, pour le 71e mois consécutif pour les jeunes et pour le 52e mois d’affilée sur l’ensemble de la population. Le taux de chômage global bruxellois a baissé de plus de 20% depuis 2014 (il est descendu de 20,6% à 15,5%)

Formation professionnelle. Dans le contexte décrit ci-dessus, la question de la formation qualifiante est considérée par DéFI comme une matière directement liée à celle de l’emploi et qui conditionne celui-ci. Pour parvenir à plus de qualifications, Didier Gosuin a doté la Région en 2016 du premier Plan formation 2020, riche de 44 mesures, dont la création de pôles formation emploi, le développement de la formation en alternance et le renforcement de la validation des compétences. A mi-parcours (2017), Bruxelles Formation et ses partenaires des organismes d’insertion-socio-professionnelle et de l’enseignement de promotion sociale ont atteint 80% de l’objectif final de 20.000 chercheurs d’emploi formés en 2020. De plus, le taux de sortie vers l’emploi à l’issue de formations professionnalisantes est passé de 56,9% en 2013 à 65,3% en 2016. La revalorisation des métiers techniques est évidemment au centre de la réflexion.

Santé. A la Cocom, Didier Gosuin a créé Iriscare, administration pour gérer les nouvelles compétences régionales en matière de santé issues de la réforme de l’État, et un Plan santé à horizon 2025 avec comme objectifs la réduction des inégalités en matière de santé.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI envoie 10 députés au Parlement bruxellois
DéFI envoie 10 députés au Parlement bruxellois
François De Smet et Sophie Rohonyi seront les députés fédéraux de DéFI
François De Smet et Sophie Rohonyi seront les députés fédéraux de DéFI
Suivez les résultats en Wallonie, à Bruxelles et dans sa périphérie !
Résultats Suivez les résultats en Wallonie, à Bruxelles et dans sa périphérie !
Pour Olivier Maingain, voter DéFI est voter pour une société clairement plus juste, apaisée et rassembleuse
élections 2019 Pour Olivier Maingain, voter DéFI est voter pour une société clairement plus juste, apaisée et rassembleuse