Culture
Biennale de Mons 2018
Le lundi 6 novembre 2017

« Ancrer sur le long terme de manière structurante la dimension capitale culturelle », tel est l’impératif européen pour l’après « capitale européenne de la culture ». Le titre doit en effet être un tremplin pour élaborer une stratégie culturelle qui se prolonge au delà de l’évènement, tant sur le plan temporel que géographique

Dans cette logique, la Fondation Mons 2015 a dévoilé les grands axes de son évènement « Biennale Mons 2018 » qui aura lieu du 2 septembre 2018 à juin 2019 qui comprend :

  • Une exposition phare de Niki Saint Phalle. L’expo à vocation internationale retracera l’évolution de ses styles et matériaux ainsi que la portée socio-politique de son art.
  • Un focus sur le centenaire de la libération avec une série d’évènements (exposition, Nuit des musées, projection monumentale sur la Grand Place de Mons.).
  • Une programmation « urba-artistique » : les rues seront envahies d’une série d’installations et d’intégrations artistiques urbaines (œuvres monumentales, fresques, sculpture, spectacle d’art vivant…)

Cependant, le programme présenté est une version allégée et budgétisée à … 3 millions d’euros. Le budget n’intègre pas l’octroi d’un subside de la FWB de 1,5 millions d’euros gelé depuis des mois. Si ce subside est bien versé, la structure du programme resterait identique mais chaque axe serait sensiblement étoffé « par des créations nouvelles d’artistes belges de la FW et de créateurs internationaux »

 

Voici mes questions :

  • Il y a quelques semaines, vous disiez ne pas être satisfaite de la première monture du projet de Biennale Mons 2018 car vous le trouviez trop focalisé sur « le nombril culturel montois ». La deuxième monture présentée vous convient-elle ? Aux dernières nouvelles, le projet était toujours à l’examen pour avis au sein de l’administration… Il doit remonter à votre cabinet puis vers le gouvernement.
  • les subsides promis par la FWB pour 2017 est de 1, 5 millions d’euros en 2017.Quid pour 2018 ? Une seconde tranche de 1,5 millions d’euros est-elle toujours prévue ?
  • Ces subsides sont-ils vraiment nécessaires ? Sachant que la fondation peut compter sur son enveloppe « post 2015 » conservée de 5,8 millions d’euros et qu’un programme « allégé » a déjà été présenté récemment sans tenir compte des subsides de la FWB.
  • Plus fondamentalement, est-il pertinent d’investir dans un tel évènement de prestige dans la foulée de Mons 2015, opération controversée tant sur son bilan que sur ses retombées ?
  • Bruxelles et les 19 communes
Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Enseignement : Pour DéFI, le cadre légal du plan de pilotage entre la FWB et les écoles doit être revu
Enseignement Pour DéFI, le cadre légal du plan de pilotage entre la FWB et les écoles doit être revu
Pénurie d’enseignants : DéFI propose des solutions d’urgence
Pénurie d'enseignants DéFI propose des solutions d'urgence
Ajustement budgétaire – Office francophone de la formation en alternance (OFFA)
Education Ajustement budgétaire – Office francophone de la formation en alternance (OFFA)
Travaux à l’Athénée royal La Brise
Education Travaux à l’Athénée royal La Brise