ACTUALITÉS

BHNS-Pastur
Pour DéFI Charleroi, les vrais besoins en matière de mobilité sont principalement au nord de Charleroi !
Le lundi 2 juillet 2018

Le projet mobilité du BHNS – Pastur soulève les inquiétudes légitimes des riverains et des commerçants en raison de la mise en sens unique d’une portion de l’avenue Pastur.

 

Les fermetures des commerces locaux, d’importants reports du trafic routier sur les rues et quartiers adjacents ainsi que les avenues Mascaux et Meurée sont à craindre. Il est inacceptable de ne pas avoir consulté les riverains alors que le dossier est déjà à un stade avancé.

 

Aussi :

DéFI ne sous-estime pas la nécessité d’adapter le transport en commun au sud de Charleroi mais demande que cela s’inscrive dans une vision globale, cohérente et objectivée des besoins en termes de mobilité. Pour nous­­, la vision actuelle de la mobilité est partielle, obsolète et doit être remise en question.

Le projet du BHNS – Pastur questionne en effet plus largement la mobilité dans et autour de Charleroi. C’est la raison pour laquelle DéFI a réalisé une analyse complémentaire à l’étude réalisée dans le cadre du Plan communal de mobilité et qui ne se fonde pas que sur le critère du comptage des flux de véhicules.

Puisque le développement du transport en commun poursuit plusieurs objectifs et doit répondre aux besoins et enjeux démographiques, économiques, sociétaux et environnementaux qui se posent et se poseront à Charleroi, DéFI a identifié ces besoins selon des critères objectifs, à Charleroi et dans les communes voisines.

Notre analyse met en avant les enjeux suivants :

Les besoins les plus prégnants de mobilité par transports en commun se situent au NORD de CHARLEROI !

– Besoin démographique : La densité de population est plus importante et la croissance démographique à l’horizon 2035 sera plus forte au nord de Charleroi.

– Besoin économique : L’activité économique est plus importante à Charleroi et dans les communes situées au Nord de Charleroi.

– Besoin sociétal : Les revenus sont plus faibles et le taux de chômage est plus important au Nord de Charleroi. Également, les infrastructures (écoles, établissements de recherche, lieux culturels) sont majoritairement identifiées dans le Nord de Charleroi.

Besoin environnemental :  La qualité de l’air ambiant est médiocre dans les entités de Charleroi, Courcelles et Châtelet.

En conclusion, DéFI Charleroi demande :

BHNS-PASTUR : une véritable concertation  avec les riverains et les commerçants qui permette les nécessaires ajustements du projet

BHNS-PASTUR : une justification du choix de cette artère pour le développement du BHNS au regard de critères objectifs et dans une vision globale des flux entrants et sortants de Charleroi.

BHNS-PASTUR : Des engagements politiques clairs de la part des partis de la majorité et de l’opposition actuelle pour ce qui concerne l’après élections communales.

La Mobilité à Charleroi : une vision cohérente et globale, comme la majorité s’y était engagée dans son projet de ville. Si Charleroi veut être une métropole régionale, elle doit intégrer cette vision dans chacun de ses dossiers.

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Province de Namur : DéFI dévoile le nom de son premier député provincial !
Province de Namur DéFI dévoile le nom de son premier député provincial !
Les animaux ne sont plus des meubles : DéFI se réjouit du nouveau statut accordé aux animaux !
Les animaux ne sont plus des meubles DéFI se réjouit du nouveau statut accordé aux animaux !
Interview : Bernard Clerfayt était l’invité de Jeudi en Prime sur la RTBF
Interview Bernard Clerfayt était l'invité de Jeudi en Prime sur la RTBF
Brexit : accord ou non, la Région bruxelloise se prépare !
Brexit Accord ou non, la Région bruxelloise se prépare !