ACTUALITÉS

Débat
“Banaliser l’extrême droite est un jeu dangereux”
Sophie Rohonyi BX1
Le mardi 21 janvier 2020

Ce lundi 20 janvier, Sophie Rohonyi, députée fédérale, était opposée à Nabil Boukili (PTB) dans le face à face de BX1+ sur la question : peut-on débattre avec l’extrême droite ? Une interrogation posée par Fabrice Grosfilley suite à la photo prise entre Peter Mertens (PTB) et Tom Van Grieken (Vlaams Belang).

Pas d’accords politiques avec l’extrême droite

Oui, cette photo m’a choquée” explique Sophie Rohonyi d’entrée de jeu. Notre députée affirme qu’il faut être vigilant. Elle ajoute ensuite « qu’il faut faire comprendre à l’électorat du Vlaams Belang que les solutions qu’on leur propose ne sont pas viables. Le cordon sanitaire se justifie. On ne discute pas avec l’extrême droite. Que ce soit en Belgique comme avec les autres pays. On voit la décision qui a été prise par le PS à l’égard de Monsieur Kir . je pense que ça se justifiait totalement ».  

Stop à la banalisation de l’extrême droite

Sophie Rohonyi met en garde contre cette banalisation et légitimation de l’extrême droite. « En Flandre, on les a rendus sympathiques. Est-ce que c’est normal ? De même qu’on a légitimé leur discours. On en est arrivé à une situation telle, que des partis démocratiques qui ne sont pas d’extrême droite, ont dû tenir un discours plus extrême pour faire barrage ».

Pour conclure, notre députée précise qu’un débat parlementaire avec la N-VA est nécessaire. La Belgique étant une démocratie le débat politique en fait parti. Néanmoins, pas d’accords politiques avec des partis d’extrêmes ( de gauche comme de droite).

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
La Chambre rend hommage à Antoinette Spaak
disparition La Chambre rend hommage à Antoinette Spaak
Opération récolte de croquettes
bien-être animal Opération récolte de croquettes
Sophie Rohonyi reçoit la pétition de la plateforme “Abortion Right”
Fédéral Sophie Rohonyi reçoit la pétition de la plateforme “Abortion Right”
“Ce que je vois ce n’est pas une majorité ; c’est 6 partis qui veulent gouverner, et un qui ne sait pas ce qu’il veut”
Fédéral “Ce que je vois ce n’est pas une majorité ; c’est 6 partis qui veulent gouverner, et un qui ne sait pas ce qu’il veut”