ACTUALITÉS

Libramont-Chevigny
"Avec la disparition du Discobus, c'est l'accès à la culture en zone rurale qui est en danger"
Le vendredi 4 octobre 2019

Il y a quelques mois, Jonathan Martin, échevin de la Culture à Libramont-Chevigny, a été averti par Point Culture de la décision de mettre fin au prêt direct, en chute libre depuis que tout est accessible sur Internet. Avec la disparition du Discobus qui sillonne la province de Luxembourg, c’est l’accès à la culture en zone rurale qui est en danger.

Dans un article de la Dernière Heure, l’échevin libramontois expliquait vouloir « sauver les meubles » : « On a laissé le bateau couler, sans vraiment réagir. Pourtant, aujourd’hui, il y a une nouvelle tendance qui pousse les gens à revenir aux valeurs essentielles et à réclamer de nouveaux lieux de convivialité. C’est dans cette direction que devait s’orienter la réflexion. »

Racheter la collection du Discobus pour 1€ symbolique

Jonathan Martin lance un appel à la province de Luxembourg. « Elle pourrait proposer le rachat de la collection pour l’euro symbolique à Point Culture et s’engager, en contrepartie, à reprendre un équivalent temps plein à l’association pour continuer à gérer le prêt au départ de la bibliothèque centrale du Luxembourg et via notre réseau de lecture publique. »

Dans une interview à Tv Lux, l’échevin va encore plus loin dans sa démarche : « Il faut éviter de perdre cette indispensable et inestimable expertise qui est née au sein de Point Culture et donc je pense qu’il faudrait aussi reprendre un équivalent temps plein qui puisse gérer la collection. Il faudra aussi continuer à investir dans des nouveautés pour que la collection reste attractive. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
L’app « Fluicity » pour être davantage à l’écoute des citoyens
Ganshoren L'app "Fluicity" pour être davantage à l'écoute des citoyens
10 ans du Centre Malou : « Les seniors peuvent participer à autant d’activités qu’ils souhaitent »
Woluwe-Saint-Lambert 10 ans du Centre Malou : "Les seniors peuvent participer à autant d’activités qu’ils souhaitent"
Alain Kestemont : « Nous allons mettre en place un parrainage de jeunes en difficultés par des policiers de notre zone »
Communales, un an après : Anderlecht Alain Kestemont : "Nous allons mettre en place un parrainage de jeunes en difficultés par des policiers de notre zone"
Patrick Pynnaert : « On ne respecte pas la mémoire »
Fort de Cognelée Patrick Pynnaert : "On ne respecte pas la mémoire"