ACTUALITÉS

Auderghem
Les usagers faibles, une priorité pour Sophie de Vos
Le lundi 8 mars 2021

Cette semaine dans les colonnes de La Capitale, Sophie de Vos, échevine DéFI de la mobilité à Auderghem, expliquait pourquoi les usagers faibles sont devenus la priorité de son nouveau plan d’action.

¼ des trottoirs doivent être réaménagés

Dans sa volonté de mieux protéger les usagers les plus faibles, l’échevine de la Mobilité Sophie de Vos a lancé un diagnostic complet de l’état des trottoirs, des pistes cyclables et des voiries à Auderghem. L’étude a été réalisée entre les mois d’août et d’octobre 2020 (revêtement utilisé, état, largeur, passages piétons, inclinaison, obstacles…) par le Bureau de Recherche en Aménagement du Territoire.

Conclusion ? Un peu plus d’un quart des trottoirs doivent être réaménagés et 10 % des voiries sont en mauvais état. « Les résultats confirment ce que nous savions déjà mais au moins c’est objectivé. Selon la réglementation en vigueur, les trottoirs doivent mesurer au minimum 1,5m de largeur. À Auderghem, 19 % ne respectent pas cette règle. On va intervenir partout où c’est possible pour élargir le passage, ça se fera au cas par cas.Dans le prochain Règlement Régional d’Urbanisme (RRU), les trottoirs vont passer à 2m de largeur donc on va anticiper tout en respectant la largeur minimale de la voirie. »

Meilleure accessibilité aux piétons et PMR

L’enjeu principal est de sécuriser les carrefours et améliorer l’accessibilité des piétons et des PMR. « Des aménagements sont déjà en cours. On peut désormais prioriser nos interventions mais cela va prendre du temps. Des actions ponctuelles vont être menées. La commune va être quadrillée en secteurs et un calendrier sera dressé sur base des priorités. Grâce au diagnostic, nous allons orienter le plan d’investissement pluriannuel en fonction des priorités. Pour le moment, plusieurs millions d’euros sont prévus dans le budget 2021 » indique l’échevine.

Sophie de Vos a également rencontré l’ASBL AMT Concept, une association qui lutte pour améliorer l’accessibilité des espaces publics pour les personnes à mobilité réduite.
Certaines voiries sont régionales et ne sont donc pas du ressort des communes. Notre député bruxellois Sadik Köksal a d’ailleurs interpellé le gouvernement au début du mois de février 2021 : « S’il est une chose que tous les Bruxellois savent, c’est que marcher sur les trottoirs de nos 19 communes relève souvent du parcours d’obstacles ! Il est temps d’avoir un « plan trottoirs » à échelle régionale. »

Dans la même rubrique
“Ma grande inquiétude : les régimes autoritaires et parfois dictatoriaux en train de monter en puissance tandis que la démocratie, elle, est en peine un peu partout”
Auderghem “Ma grande inquiétude : les régimes autoritaires et parfois dictatoriaux en train de monter en puissance tandis que la démocratie, elle, est en peine un peu partout”
“Le repli sur soi et le populisme gagnent du terrain. Je pense que le vivre-ensemble va se détruire”
Auderghem “Le repli sur soi et le populisme gagnent du terrain. Je pense que le vivre-ensemble va se détruire”
“On a l’impression qu’on avance trop vite, sans concertation, et ça crée énormément de crispation”
Mobilité en Région bruxelloise “On a l’impression qu’on avance trop vite, sans concertation, et ça crée énormément de crispation”
Une belle leçon de jeunisme venue d’Outre-Atlantique
Carte blanche Une belle leçon de jeunisme venue d'Outre-Atlantique
DéFI s’oppose fermement à la suppression des bandes de circulation
Quatre bras DéFI s'oppose fermement à la suppression des bandes de circulation
« Il faudra deux à trois ans pour que la crise économique se résorbe »
interview "Il faudra deux à trois ans pour que la crise économique se résorbe"