ACTUALITÉS

Communales, un an après : Watermael-Boitsfort
Alexandre Dermine : "la gestion communale est au ralenti alors que les enjeux sont nombreux !"
Le dimanche 10 novembre 2019

Il y a un an, nous votions pour les élections communales. A cette occasion, nous faisons le point sur la politique menée dans chaque commune de la Région bruxelloise où DéFI compte des élus, que ce soit dans la majorité ou dans l’opposition.

Du mépris pour l’opposition

Pour Alexandre Dermine, conseiller communal et chef de groupe DeFI à Watermael-Boitsfort, si quelques améliorations sont à noter par rapport à la dernière législature, cela reste le même bateau et le même capitaine. « Conséquences : un certain mépris pour l’opposition et les règlements. Mais aussi et surtout des “partenaires” Ecolo-MR qui rament dans des directions différentes menant ainsi le navire Watermael-Boitsfort à la dérive. Cette gestion peu rigoureuse et sans grande ambition détériore petit à petit le cadre de vie à Watermael-Boitsfort. »

Il faut faire des investissements

« DéFI dénonce particulièrement la situation financière de la commune » continue le chef de groupe. « Nous avons le taux d’impôt le plus élevé de tout Bruxelles. Dans le même temps des millions euros dorment sur les comptes de la commune en perdant chaque jour de leur valeur. C’est incompréhensible ! Pourtant la commune a besoin de toute urgence d’investissements majeurs vu les enjeux. Pour en citer quelques-uns : insécurité latente, malpropreté, voiries et logements en piteux état… Et que dire du prix du logement. Qui peut encore dire avec certitude « mes enfants habiteront Boitsfort demain » tant le prix devient indécent ? Pourtant, la majorité se désintéresse totalement de cette question alors que des mécanismes existent. »

Gestion des chantiers catastrophique

Autre sujet préoccupant pour Alexandre Dermine, la gestion catastrophique des quelques chantiers sur la commune. « Plan de mobilité invraisemblable, communication défaillante, personne ne comprend à quoi joue la majorité ! Une problématique qui laisse présager le pire pour un autre dossier emblématique : la rénovation tant attendue la place Keym. L’embellissement du coeur de Watermael, promis aux citoyens et aux commerçants depuis 7 ans, est une nouvelle fois au ralenti dans l’attente d’une sempiternelle étude.  Et pendant ce temps se sont les commerces de proximité qui paient les pots cassés et meurent à petit feu … Dans ce dossier plus que dans tout autre, DéFI appelle la majorité à ne plus tergiverser mais à AGIR. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Un premier salon de la famille pour faire connaître les acteurs locaux qui soutiennent la parentalité
Woluwe-Saint-Lambert Un premier salon de la famille pour faire connaître les acteurs locaux qui soutiennent la parentalité
DéFI prône le multilinguisme des élèves plutôt que le bilinguisme des structures
Wallonie-Bruxelles DéFI prône le multilinguisme des élèves plutôt que le bilinguisme des structures
François De Smet à la rencontre des acteurs de terrain sur l’intégration et la coordination alimentaire
Province du Luxembourg François De Smet à la rencontre des acteurs de terrain sur l’intégration et la coordination alimentaire
Amaury Alexandre soutient l’économie circulaire grâce à une unité de biométhanisation
Province de Namur Amaury Alexandre soutient l’économie circulaire grâce à une unité de biométhanisation